Art et Secret de la Négociation!

L’Art de la Négociation, c’est le secret sans doute le plus convoité, car…, « Qui sait négocier, reçoit les louanges de sa fierté! ».

Le mot « Négociation » se réfère souvent au cadre professionnel, des affaires en général, quand ce n’est pas pour l’aspect militaire, pourtant…

chaque jour de notre vie, nous donne l’occasion de devoir (ou d’être obligé parfois), d’en passer nous aussi, par la négociation pour telle ou telle autre chose…,

Négocier par besoin ou par nécessité cela…, s’apprend!

En effet, au cours de ce « Rapport de Force » avec un interlocuteur parfois tenace, cela peut vite devenir un véritable « Absorbeur d’Energie Psychique et Physique! » qui vous laisse plus ou moins « groggy »!

  • « Qui », ne s’est pas trouvé un jour dans une situation où il (ou elle) devait défendre son point de vue sur un sujet qui lui tenait à coeur? 
  • « Qui », afin d’obtenir ce qu’il ou elle convoitait, n’a pas du en passer par quantités d’arguments pour décrocher le fameux « c’est celui qui parle en dernier, qui a le mot de la fin » et qui forcément gagne l’assentiment de son auditoire?
  • « Qui », n’a jamais été à cours d’arguments face à un vendeur un peu trop talentueux?

Pas de secret qui tienne, tout le monde a ou vivra un jour ou l’autre, ce genre de situation!

Vous-même, sans vous en rendre compte vous argumentez sans doute, pour une foule de raisons qui vous tiennent à coeur et heureusement pourrais-je dire si cela est votre cas, car sans elles…, vous n’obtiendriez jamais la satisfaction de démontrer votre caractère bien trempé ou votre détermination à autrui.

Il est très important, de ne pas  vous « laisser faire » ou être la personne qui prendrait pour « argent comptant » tout ce qui lui est dit ou proposé!

Sans cette indispensable volonté de caractère, vous prendriez le risque « de passer pour quelqu’un d’effacé voire de faible ». Car votre absence de prise de position ou de détermination, peut tout à fait être interprétée…, comme une faiblesse de votre part!

Ce qui parfois peut vous conduire à être:

  • Manipulé
  • Exploité
  • Abusé
  • Trompé
  • Volé
  • Sujet à moqueries…

Ceci, aussi bien dans le monde professionnel que de celui du privé!

La négociation se pratique non pas en secret, mais « à toutes les sauces »

Dans toutes situations et circonstances de la vie, la négociation sera soit « votre Alliée secret » ou au contraire si vous ne la pratiquez pas…, « votre Ennemie ». 

Ainsi, votre ou vos interlocuteurs, devront faire face soit à une « résistance farouche » mais néanmoins courtoise de votre part (rien ne sert de s’énerver, n’est-ce-pas?!) ou bien obtiendront une « facile et victorieuse victoire » sur votre personne. Ce qui vous rendrait malheureux (se)!

Afin d’éviter d’en arriver là, formez-vous à la prise de conscience que « de ne pas négocier du tout » équivaut à « se laisser faire et berner à la fois » et en définitive…, de ne pas obtenir une totale satisfaction de vous-même!

Ce qui au passage est très frustrant!

Pour ceux et celles d’entre-vous qui ne seraient pas trop familiarisés avec le secret « de l’Art de la négociation », un truc tout simple pour vous « entraîner » voire vous « initier » si je puis dire à la négociation, est d’utiliser un moyen ludique et amical comme celui que représente les « Brocantes & Vides greniers ».

Tenez! Moi par exemple (et ce n’est un secret pour personne), avec ma petite famille on adore « chiner » dans ces lieux où évolue une certaine frénésie et une ambiance des plus farfelues. Oh! nous ne sommes pas amateurs de l’objet « Rare & Cher ». Non! Seulement du beau (donc pas trop abîmé), et qui offre en plus le « plaisir des yeux » et de la possession dudit objet.

Il faut de plus, que l’objet de nos désirs soit d’un « prix abordable » correspondant ainsi, à « l’Esprit Brocante »…évidemment, ou à défaut…, la négociation peut commencer!

Un exemple « humoristique secret » de négociation à votre avantage

Quand vous êtes dans une brocante, (cela peut-être ailleurs aussi) ne pas y pratiquer la négociation, c’est comme se refuser de goûter au plaisir d’un échange de superbes répliques…, toujours dignes de Pagnol ou Audiard:

  • Vous: en train d’admirer le tableau de vos rêves style 18ème: « Bonjour monsieur, madame, c’est combien pour le tableau? »
  • Le brocanteur (s’adressant à sa femme avec un clin d’oeil pas si discret que ça!): « Laisse! J’m’occupe de monsieur!: et vous lance « tout de go »…, c’est 80 €! et je vais vous avouer un secret : il est d’époque !

J’vous l’assure, c’est mon cousin qui la peint ! »  😎

(Il se glousse malicieusement comme un gamin content de lui!) = « Il a du faire l’Ecole du rire celui-là? » pensez-vous, un zeste amusé!

  • Vous:  « Waouh!!!!!!!!!!!?????????? 80€ c’est cher dites donc mon brave! » 
  • Le Glaude dit « Papy la brocante »: « Cher????, par rapport à quoi?? » (ça!, c’est la question qui tue!)
  • Vous: (toujours aussi digne dans vos basquettes): « Cher par rapport à mon porte monnaie, la belle affaire tiens!? »
  • Le Glaude dit bla, bla.….:  « Y peut mette combien le p’tit monsieur? »
  • Vous: « Ben…, pas plus de… 40 € et encore j’suis limite de pas exploser mon budget de la journée là! »
  • Le Glaude dit re bla, bla..qui, tout en se pourléchant les babines…, vous tend une main franche et solide: « 50 €! et l’affaire est dans l’sac bon sang! On conclut ou pas?? » (Précision: sa femme s’absente juste à ce moment là!)
  • Vous: « 45! »
  • Lui: « 50! et j’vous met le chevalet avec! »
  • Vous: « Va pour 50! mais en plus du chevalet vous me mettez le petite statuette en porcelaine »
  • Lui: « Vous êtes dur en affaire!, bon allez on va pas chipoter pour si peu! Embarquez-moi tout ce bazar, la Germaine elle est pas là et son truc Machin-Chose….c’est un nid à poussière »…
  • Vous: Vous partez avec votre tableau, votre chevalet sous le bras et…la faïence de Limoge à Germaine qui vaut à elle seule…, pas moins de 150 € au bas mot!
  • Lui: et ben vous le laissez s’expliquer avec sa Germaine! (lol)
  • Vous: Un p’tit regard en arrière par dessus l’épaule et vous apercevez « Papy Glaude » tout penaud devant les copains de la brocante, qui rit jaune dans ses moustaches…, qu’il porte avec élégance style « guidon de vélo »
  • Lui: Penaud…., vraiment très penaud, car…: Germaine vient de décréter, que les nuits s’apprécient mieux sur le canapé du salon familial! (sic) « ceinture pépé! »

La négociation se « cultive d’abord en secret, mais ensuite se pratique » à toutes occasions de la vie

Il faut savoir que « TOUT » (ou presque) se négocie. En France l’on a tendance à accepter un prix pour « Comptant » (ou pas « content », au choixET surtout…, « Définitif »!

Hors, il est tout à fait possible de négocier sur quantité de produits ou services, c’est le jeu de la concurrence et surtout le droit à chacun de dire oui ou non…, à l’offre proposée.

Il n’y a rien de mal à cela et cerise sur le gâteau, si vous négociez avec habilité…, vous serez gagnant dans l’affaire!

Quelques exemples d’autres domaines où une négociation est toujours possible:

  • Avec tous professionnels (garagistes, vendeur de produits et services divers…),
  • Avec les membres de la famille (les grands parents & les parents, le conjoint, les enfants, les frères et soeurs, oncles et cousins des… cousins (lol),
  • Avec votre patron, les collègues, lors de réunions syndicales, 
  • Avec votre ou vos employés, vos fournisseurs si vous êtes à votre compte, éventuellement avec votre ou vos associé (s) si telle est la structure de votre société…
  • Avec l’administration et là, tout le monde est concerné: Banque, Impôts, CAF & CPAM, fournisseurs d’énergies, URSSAF…etc, etc..

Cette liste est bien sûr loin d’être exhaustive.

Il ne s’agit pas non plus, dans le cadre d’une négociation de ne régler, toujours et encore…, que des questions d’argent:

Il peut s’agir:

  • D’un service
  • De demandes de délais pour x raisons
  • D’un accord de circonstance particulière
  • D’une autorisation parentale
  • D’un point de vue divergeant
  • D’une mise au point d’un commun accord sur tel ou tel autre sujet…

C’est d’ailleurs une des deux questions auxquelles je vous invite à répondre:

  • Connaissez-vous d’autres occasions où la négociation est pratiquée?
  • Quelle expérience de la négociation avez-vous?

Donnez-nous votre secret, nous le garderons bien au chaud !

A très bientôt sur le fil de cette question si…, passionnante, discutable et…, négociable!

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Incoming search terms:

  • comment negocier un canape
  • comment négocier le prix d\un canapé

Comments

6 réflexions au sujet de « Art et Secret de la Négociation! »

    • Bonjour Luc,

      Un sourire est comme une bouffée d’air frais, ça « ravigote » comme on dit chez nous et qu’est-ce-que l’on se sent bien après…!

      Ma venue sur ton site a été un plaisir..à renouveler!

      A bientôt!

  1. bonjour J-Lou,

    voilà ce que c’est que de s’absenter au mauvais moment…
    1 semaine sur le canapé, ça reposera petit Germain ^^
    Je ne pense pas à négocier quand j’achète, je ne sais pas faire ça, tout simplement. J’attends patiemment les soldes, 2 fois par an.
    pourtant, j’en ai fait des brocantes et gagner pas mal d’argent… quand t’as les bons articles à vendre…

    • Bonjour Catherine,

      Un peu de repos cela ne fait jamais de mal, tout dépend si ce brave en avait profité avant? (lol!)

      Faire des brocantes reste un plaisir avant tout, mais si en plus sans négocier tu arrives à gagner de l’argent…, « c’est tout bénef! » comme on dit!

      Pour les « bons » articles à vendre! Pas toujours évident de renouveler la marchandise surtout si cela reste un passe-temps et non un métier!

      Ravi de t’avoir lu!!

      Au plaisir chère Catherine!

  2. Salut Jean-Lou,

    Je ne suis pas du genre à négocier le prix d’un article. Je n’en suis pas capable. Par exemple, au Mexique, les commerçants sur la rue et n’importe où s’attendent à ce que les touristes négocient les prix, mais moi je me contente du prix qu’ils affichent.

    Si ce prix ne me plaît pas, je m’en vais et le commerçant baisse lui-même son prix!

    Quant à la Germaine de ton histoire, je me demande s’il s’agit de la même gère mène que par chez moi!!

    Amicalement,

    Sco! 🙂

    • Re-Sco!,

      Avoir le goût de négocier s’apprend ou ne s’apprend pas! C’est le choix de chacun. Mais il est vrai que faire cet acte volontaire de marchandage, peut tout à fait apporter une satisfaction personnelle. Tout le monde peut s’y essayer mais rien cependant n’y oblige!

      Quant à la « gère mène » de ton cru…, je n’ai pas l’honneur de la connaître? Sans doute sont elles cousines?? (lol!)
      @mitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *