Les codes vestimentaires, sont-ils à la mode « Danger » pour votre santé?

Les codes vestimentaires trop « stricts », que l’on soit homme ou femme, au regard de la morphologie humaine en général…, suivre au plus prêt la mode des vêtements et accessoires trop moulants voire serrés…

 

…, est-ce un « plaisir innocent » ou au contraire, un danger pour la santé?

Pour une femme par exemple, comprimer sa taille à l’aide de corsets, de gaines, etc…afin d’avoir la taille de guêpe de ses rêves, est-ce raisonnable et si indispensable que cela pour séduire les hommes?

La séduction à tout prix et depuis toujours

Tous les hommes (dont je fais parti), sont « friands » de belles apparitions délicieusement humaines,  qui arborent un corps si parfait que l’on pourrait croire qu’il a été dessiné pour le plaisir de nos yeux…, tout particulièrement.

Soyons honnêtes messieurs, l’art de la séduction utilisé par les femmes par le biais du port de l’habit « deuxième peau » n’est pas pour nous déplaire, loin s’en faut! Mais posons-nous la question: serait-on capable de faire autant d’efforts que ces dames & demoiselles pour charmer à notre tour notre dulcinée du moment (histoire d’entretenir la passion), ou pour conquérir la « fleur des champs ou des villes » qui enivre nos nuits? Pas si sûr que cela!

Depuis toujours et à juste titre, la femme est l’incarnation de la beauté. Combien d’hommes au fil de l’histoire ont succombé à ses charmes ravageurs? Ces dames qui sur ces entrefaites, et depuis des années millénaires ne ménagent d’ailleurs pas leur peine:

  • Du temps de la préhistoire, les « vêtements » étaient surtout utiles pour se protéger du climat. Mais parées de leurs plus beaux atours, les femmes se pavanaient certainement avec les plus belles fourrures d’ours ou de félins. 
  • Sans doute aussi, se maquillaient-elles avec des pigments d’ocre rouge ou jaune et complétaient leurs « tenues » de séduction à l’aide de: coquillages, os ou petits galets…pour « séduire » un tantinet son poilu préféré! 

Allez savoir? Mais une chose est sûr.., si moi je suis devant mon ordinateur aujourd’hui et vous en train de me lire…(merci au passage…), c’est certainement que nos ancêtres (la dame & le monsieur) les vôtres à vous…et les miens…., ont su forcément « accorder leurs violons » (ou plus historiquement, leurs flûtes en os de vautour ou en ivoire de mammouth)….et que NOUS homo sapiens mâles…, avons cédé à la tentation de la belle des cavernes!

Aujourd’hui, rien a évidemment changé:

  •  La femme est toujours aussi maligne pour arriver à ses fins…
  •  Et l’homme…, toujours enclin à se laisser séduire. 

Grand bien leur fasse, vous ne trouvez pas?

Accessoires vestimentaires trop serrés: la séduction au détriment de la santé

Une mode semble refaire surface qui est celle du corset. Alors bien sûr, les fabricants d’aujourd’hui vous diront que les corsets que vous trouverez dans vos magasins préférés, n’ont plus lieu d’être associés, à l’image « d’objets de tortures » dont étaient si souvent qualifiés ceux d’antan.

Certes, mais néanmoins…, une fois l’achat fait et le retour à la maison pour s’initier seule à l’harnachement de cet accessoire: attention madame & mademoiselle, de ne pas l’utiliser pour ressembler à ces femmes du XIX siècle. Elles enduraient un véritable calvaire pour ne pas dire un supplice, dictés par une mode et des convenances vestimentaires d’une époque…, bien irrespectueuses de la santé de ces belles.

Des conséquences désastreuses sur le squelette et les viscères:

  • Os de la cage thoracique déformés
  • Cambrure du dos exagérée
  • Déformation interne du corps notamment 
  • Compression des chairs et des organes
  • Risques « d’entéroptôse » dénommée aujourd’hui: gastro-Entéroptose (descente des organes vers le bas)

Certaines de ces observations, faites par d’éminents spécialistes d’une époque au cours de laquelle le corset était devenue une « habitude vestimentaire » et mettaient parallèlement au jour, les dangers d’un laçage trop serré.

Obtenir de cette façon « artificielle » une taille à rendre jalouse une guêpe…, était excessif au regard de la contraction et compression « Taille-Abdomen »…, qui sont deux « résultats d’amincissement » inappropriées et…, dangereux pour un être humain.

De plus, par le maintien du corset de manière habituelle, les muscles sont beaucoup moins sollicités. Ce qui augmente le risque d’affaiblir la dynamique musculaire au niveau du dos…« Pas très judicieux pour quelqu’un de bien portant à la base ».
 
Le risque à terme, étant de se retrouver à devoir porter cet accessoire de manière permanente, en raison de la faiblesse occasionnée sur les-dits muscles dorsaux. Ce qui en soi est une aberration, non?
 
Deux exceptions à ceci :
 
  1. L’utilisation de corsets spécifiques aux traitements orthopédiques comme par exemple les cas de scolioses ou cyphoses, pour lesquelles le port de corsets spéciaux est indispensable.
  2. Utilisé avec le respect que votre corps mérite, le corset « peut » éventuellement faire partie de votre panoplie d’artifices pour embellir le temps d’une soirée…, votre beauté déjà présente. Juste, bien prendre en compte les règles associées à votre santé et abordées ci-dessus que l’on peut résumer en:  « Pas trop serré & Pas trop longtemps!« 
En fait, pourquoi s’évertuer à modifier d’un coup de laçage, sa silhouette de manière artificielle et trompeuse, avec les conséquences que l’on connait?
 

Les autres vêtements « responsables » de la compression du corps

Les années 1970 restent synonymes dans les mémoires, d’une période où la fête était reine. Les Bee Gees chantaient  leur tube « La fièvre du samedi soir » (titre original: Saturday Night Fever ) et John Travolta se trémoussait tel un petit diable électrique, sur scène au rythme d’une partition qui lui allait comme un gant…, à l’image de son pantalon!

« Chassez la mode et la mode reviendra au galop ». Aujourd’hui, qui aimerait se vêtir de pantalons larges avec la ceinture au dessus du nombril? Personne évidemment!

Les stylistes l’ont bien compris et cette mode des jean’s qui épousent parfaitement les courbes des femmes… et des hommes que nous croisons dans la rue, rappellent ces années folles. Mai 68 avec ses mouvements leaders  « libertaires » de l’époque est bien révolue. Reste toutefois, une certaine « soif de liberté des corps »…, qui n’a pas fini son évolution ni de nous surprendre.

Néanmoins, il y a des résultantes pas toujours sympathiques d’enfiler un pantalon, un short ou autres vêtements…, trop serrés :

Pour les femmes et les hommes:

  1. Gène excessive des mouvements
  2. Ne rien pouvoir mettre dans ses poches (lol!)
  3. Le slip ou le string peut-être déjà de trop…, pour pourvoir entrer dans son jean’s préféré (re-lol!)
  4. Cause d’irritations et apparitions de mycoses (plus chez l’homme selon certains médecins)
  5. Augmente la température à un endroit qui souffre déjà d’un manque « d’aération naturelle »
  6. Accentue l’aspect « du creux » (pas très esthétique) sur les hanches et le bassin
  7. Inconfort en rapport à une paresthésie (compression d’un nerf sensoriel situé sous la hanche) qui donne une sensation de fourmillement ou picotement dans les jambes.
  8. Peut provoquer des troubles gastro-intestinaux
Pour les hommes:
 
  1. Douleurs testiculaires
  2. Suspicions très fortes du monde médical, sur d’abaissement de la fertilité masculine, en raison de l’augmentation de la température des testicules
  3. Bourses et périnée seraient affectés par le port de sous vêtements trop serrés

A choisir, se glisser dans des vêtements qui font plus offices de carcan et nous font ressembler à de la marchandise sous vide…, pourquoi ne pas opter tout simplement pour des tenues qui favorisent la respiration et la liberté du corps…, ceci, sans pour autant passer pour des réfractaires à l’émancipation des moeurs et justement des libertés individuelles au sein de notre société? 

« L’Apparence est le Vêtement de la Personnalité »

Citation de Galienni (Artiste-Peintre Français)

Et vous, mode ou pas mode?

  • Que pensez-vous des vêtements trop serrés?
  • Vous arrive t-il d’être mal à l’aise dans vos pantalons, jupes, shorts…, sous vêtements trop serrés?
  • Que pensez-vous du retour du corset?
Comme toujours, vos commentaires sont les bienvenus & appréciés à leur juste valeur!!
 
Merci donc de votre amicale participation….
 
++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Incoming search terms:

  • gaines et corsets
  • corset dangereux

Comments

2 réflexions au sujet de « Les codes vestimentaires, sont-ils à la mode « Danger » pour votre santé? »

  1. Salut Jean-Lou,

    Le retour du corset? Tu veux rire! Mieux vaut perdre du poids pour celles et CEUX qui ont besoin d’en perdre et d’oublier le corset…

    Quant aux vêtements serrés, ce sont exclusivement les femmes qui en portent. En tout cas chez moi.

    Les jeunes filles, par exemple, portent des jeans très serrés (genre leggings) et les gars du même âge ont le «fond de culotte» aux genoux (vraiment aux genoux, je n’exagère pas : aux genoux!) et perdent littéralement leurs jeans. Les filles ont des vêtements trois fois trop petits et les gars trois fois trop grands. Ridicule…

    Oui, oui! Vivement le corset!!!

    Amicalement,

    Sco! 🙂

    • Re-bonjour Sco!,

      Irrésistible ta remarque sur les « fonds de culottes » des jeunes gars de ton cher pays. Mais c’est vrai que nous avons aussi ce genre de « pingouins » chez nous.
      Rien d’irrespectueux dans le mot « pingouins », mais c’est à la silhouette de ce sympathique oiseau de la famille des alcidés (Alcidae), que ces pantalons « bizarrement taillés », font ressembler nos jeunes en ce moment!

      Si je dois me réincarner en fille dans une autre vie, j’espère que la mode du corset (style XIX °) ne sera pas une obligation? lol!

      En te souhaitant beaucoup de soleil chez toi!!

      Merci pour tes réactions à mes articles…

      @mitiés.

      JL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *