Fumeurs: 5 précieux conseils pour votre santé et dire non au tabac!

Beaucoup d’informations circulent et sont misent en oeuvre pour lutter contre le tabac.

En ma qualité d’ex-consommateur, je livre ici aux fumeurs…

… qui souhaitent dire « Stop à la cigarette », mes 5 conseils pour privilégier la santé au détriment…, du tabac…, suivez-moi!

Parmi les fumeurs, certains sont heureux de fumer. Aussi, même si je place la santé sur le devant de mon article, je ne fais ici nullement leur procès. Je les respecte, car ayant été moi-même un « consommateur de tabac fidèle »…pendant de trop longues années, je sais que l’on peut y trouver un « plaisir ».

Ce constat, même si ce « plaisir » n’est en définitive…, que très relatif. Car il est « artificiel » et il cache bien des déconvenues, souvent très graves pour la santé. On ne le sait que trop ou à tort…, pas assez!

D’autres fumeurs, hommes ou femmes (dont vous faites sans doute partie), combien se posent cette question: « La cigarette! j’aimerais bien arrêter mais comment faire? » Dites-vous, que d’avoir en ce jour cette idée qui germe dans votre tête…, d’arrêter enfin ce « poison »…, est déjà en soi…, un début de victoire très encourageant…, POUR VOUS!

Le corps humain, n’est pas conçu pour absorber et lutter efficacement contre toutes ces substances nocives qu’on lui impose par la consommation de tabac et l’inhalation de fumée toxique. Faites l’effort de vaincre cet agresseur de Votre Santé et votre vie n’en sera…, que meilleure.

« Consommer du tabac » est-ce si indispensable que ça?

Bien sûr que non! Et même si la question est évidente, elle mérite d’être posée, car…:

  • Pourquoi commence t-on à fumer?
  • Pourquoi tant de personnes s’évertuent à en devenir dépendantes, au risque de nuire à leur santé?

Ces deux questions principales et d’autres également, nous allons tenter d’y donner une réponse mais aussi….démontrer que rien n’est impossible dans la lutte contre le tabagisme.

Avant cela, laissez-moi vous conter ma propre expérience de la cigarette:

Mes 30 ans se profilaient à l’horizon, quand j’ai eu le merveilleux déclic du « Ras le bol » de la clope! En comptant celles que je « grillais » de mes propres paquets et celles que l’on m’offrait…, représentaient au bas mot: 2 paquets de cigarettes par jour qui finissaient dans mes poumons et polluaient par conséquence…, l’ensemble de mon organisme.

J’aimais et pratiquais de plus en plus de sport et la cigarette ne devait pas avoir gain de cause. Je l’avais décidé et c’est MOI qui devais gagner et non ELLE!

Pourquoi commence t-on à fumer & surtout: Pourquoi continuons-nous?

Aujourd’hui à 53 ans, pour moi la cigarette est un bien lointain souvenir. Ma victoire sur cette dépendance,  je l’ai obtenue grâce à une volonté farouche et un mental de vainqueur, sur un ennemi qu’il ne faut pas « minimiser », loin s’en faut!

Vous aussi, vous pouvez remporter ce combat. Ayez la volonté et le désir de vous engager pour votre bien-être et votre volonté de dire NON! à un produit nuisible pour VOUS mais aussi pour les AUTRES qui vous entourent.

Comme beaucoup, comme moi-même certainement, vous avez sans doute débuté votre expérience de fumeur à l’époque de l’adolescence. Pour « faire comme les copains » ou « épater les copines », pour faire bien quoi! Et puis le temps a passé, les problèmes et autres tracas de l’existence, ont fait que l’idée même de supprimer la cigarette, a été reléguée au second plan,  pour de fait, lui laisser devenir une « activité à plein temps »…, si l’on peut dire.

Votre cas n’est pas isolé, rassurez-vous. Mais si vous avez « l’ENVIE » aujourd’hui de dire STOP! à votre dépendance au tabac…, engagez-vous MAINTENANT dans cette voie, ne remettez pas sans cesse à demain et…, tenez bon!

Pour vous aider, voici ci-dessous 5 conseils de base:

Dans mon cas personnel comme dit précédemment, j’étais et je suis toujours un passionné de sport. A l’époque donc, je pratiquais le vélo, la musculation, la natation et le footing. Ma passion était telle, que les moments où je pouvais « tenir une cigarette » étaient peu nombreux et je dois vous avouer: Cela me faisait le plus grand bien!

Vous me direz que tout le monde n’est pas sportif dans l’âme et / ou n’a pas de temps à consacrer à une activité sportive en dehors du travail, de la maison, des enfants, etc..

C’est vrai! Mais de vous à moi…, quelque soit votre manière de vivre…, si le tabac est votre ennemi et que vous l’avez bien identifié en tant que tel…, vous trouverez, j’en suis sûr…, l’énergie et le temps pour le combattre avec efficacité!

Ceci dit,  l’envie étant là…, voici donc les 5 conseils qui ne seront pas de trop, pour un bon départ:

  1. Chassez de votre tête la peur de prendre du poids: C’est une des questions qui revient souvent chez les candidats à l’arrêt de la cigarette. En fait, la prise de poids n’est pas systématique, c’est selon les personnes: 30 % ne grossissent pas et 70 % prennent du poids, avec une moyenne de 2 kilos pour les hommes et 3 kilos pour les femmes. Donc rien d’insurmontable et rien ne vous empêche de demander conseil à votre médecin et/ ou un accompagnement de votre nutritionniste, qui déterminera avec vous…, votre poids idéal selon votre morphologie (taille et poids = IMC)
  2. Alimentation à surveiller: Appliquer le principe de prendre en compte votre façon de vous nourrir. Ainsi, il faut savoir que les fumeurs ont souvent une alimentation nuisible à leur équilibre par absence de goût (la cigarette masque les saveurs de la nourriture) La cause directe à cela, est que l’on a tendance à avoir une carence en fruits et légumes. On les trouve forcément « fades » à cause de la cigarette. Cette particularité, je l’avais remarqué et plus le tabac s’éloignait de ma vie, plus j’appréciais et retrouvais les saveurs des « vrais produits naturels ».
  3. Choisir des produits de substitution au tabac:  A l’époque de ma décision d’arrêter de fumer, on ne parlait pas autant comme aujourd’hui des patchs ou autres produits de substitution à la nicotine. Je me suis « armé » seul avec comme tous bagages: Ma volonté et mon plaisir du sport. Ainsi, si vous pouvez partir seul (e) sur cette voie de la « Libération Tabagique »..,  faites-le! Mais, si vous avez besoin de soutien et /ou de substituts nicotiniques, je ne vous conseillerai que trop…, de vous rapprocher de votre médecin pour faire le « bon choix » de ces produits spécifiques.
  4. Mettez vous au sport: Ce n’est pas moi qui vous dirais le contraire sur les bienfaits d’une activité physique. Même si le temps vous manque comme spécifié plus haut…, offrez-vous le plaisir de la marche une heure ou deux au cours de vos jours de repos. Si vous habitez un immeuble avec ascenseur…, préférez de temps à autres les escaliers, à chaque fois que cela vous est possible….. Délaissez la voiture pour vos petits trajets (soyez honnête avec vous-mêmes: ne vous arrive t-il pas de prendre la voiture…, juste pour faire quelques mètres, pour vous rendre chez le boulanger du coin ou autres besoins de proximités?) Je l’ai fait et vous?
  5. Vous avez fait un choix…, tenez-vous y fermement!: Si il y a bien un conseil qu’il faut retenir ici dans votre décision ferme et définitive de votre NON! à la cigarette, c’est celui-ci: Ne jamais Ô grand jamais, vous laisser tenter par un « ami » qui vous tend « l’objet de votre combat »… »Aller juste une seule, ça va pas te faire de mal! ». Le danger est bien celui-là! Combien de fois je me suis laissé avoir par ces « tentateurs et…tentatrices » alors que l’idée germait en moi de stopper la clope! Mais dès que ma décision avait été prise…, certains ont bien essayés…, mais j’ai tenu bon et j’en suis peu fier!

La décision vous appartient, personne comme dans bien des domaines, ne peut s’engager à votre place dans cette voie toute tracée qui est là, devant vous!

A vous de savoir vraiment ce que vous voulez:

  1. Être à tout jamais dépendant de ce poison, qui malheureusement au regard des études et campagnes contre le tabac, est responsable de nombreux cancers…, avec les conséquences désastreuses que cela implique sur le plan humain.
  2. Ou bien vous vous libérez de cette entrave et appréciez enfin ou à nouveau:
  • L’air pur qui emplie vos poumons
  • Votre souffle retrouvé
  • Votre gorge qui ne « racle » plus le matin
  • Une meilleure haleine et hygiène buccale
  • Un environnement « corporel » plus sain et moins imprégné de l’odeur du tabac: Mains jaunies, vêtements qui sentent mauvais, habitacle de votre véhicule qui empeste le tabac froid, idem pour les pièces de votre maison ou appartement…

La vraie et belle victoire sur le tabac, vous l’aurez acquise pour vous, pour votre santé mais aussi et c’est là l’important: Pour votre fierté et celle de ceux que vous aimez et qui tiennent à vous!

Vos commentaires sont les bienvenus sur ce sujet du tabac et du combat qu’il convient de poursuivre.

  • Donnez-nous vos idées et ce que vous avez mis en place pour arrêter victorieusement le tabac

Ce sujet, comme d’autres sur Business & Vie Sereine fera l’objet d’un suivi….

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Comments

8 réflexions au sujet de « Fumeurs: 5 précieux conseils pour votre santé et dire non au tabac! »

  1. Salut Jean-Lou,

    J’ai essayé la cigarette à l’adolescence pour faire comme les autres, mais je n’ai jamais «accroché». Je sais que je suis une exception. N’essayez surtout pas de m’imiter!

    Je ne suis pas parfaite pour autant, mais je n’ai aucune dépendance…

    Bon courage à tous ceux qui essaient d’arrêter. Je dis souvent à la blague qu’il suffit d’arrêter d’en allumer une pour arrêter de fumer. Bon, je me tais…

    Sco!

    • Bonjour Sco!,

      Comme tu dis…., le mieux est de ne jamais commencer! Mais voilà! fréquemment, l’adolescence est synonyme de: découvertes, tentations et souvent…refus d’écouter la « bonne conscience »et surtout pas les adultes.

      Pourtant, beaucoup « d’actions publicitaires » sont régulièrement affichées et menées sur le terrain pour prévenir des dangers du tabac. Est-ce suffisant?

      Chacun est libre de vivre sa vie comme il l’entend…à la condition: que cela n’incommode pas le « bien-être » des autres.

      On le sait que trop: vivre avec un fumeur, côtoyer un fumeur, pour une femme…être enceinte et fumer, être déjà atteint d’une grave maladie et fumer, etc, etc,…comme la formule consacrée et notifier sur chaque paquets de cigarette: « fumer tue ».

      Par cet article et ceux qui suivront sur ce fléau du tabac, je souhaite apporter ma petite contribution pour tenter de faire bouger les choses, mais surtout, faire évoluer les mentalités via une meilleure prise de conscience sur les dangers de ce poison!

      Bien à toi.

      Amitiés.

      JL

      • Coucou Jean-Lou,
        J’ai oublié de mentionner qu’au Québec, il est interdit de fumer dans tout endroit public, même les terrasses extérieures. Plus de places «fumeur» dans les restos, les bars, etc.

        Les fumeurs fument à l’extérieur des édifices et à une certaine distance des portes des édifices qui ont des enseignes «défense de fumer». Et les fumeurs ne savent pas lire le signe «défense de fumer» car bon nombre d’entre eux fument exactement à cet endroit et y laissent leurs mégots.

        Pas facile la vie de fumeur au Québec!

        Sans boucane! (fumée en québécois)

        Sco! 🙂
        P.S. En Italie, il y a deux ans, j’étais sur une terrasse extérieur en train de dîner et à moins de 50 cm, à la table d’à côté, il y avait deux fumeurs. Ça n’existe plus au Québec depuis plusieurs années…

        • Bonjour Sco!

          La France aussi applique depuis 2007 certaines règles strictes. Tous les lieux qui accueillent du public sont concernés: Entreprises, mais aussi transports collectifs….

          Une contravention de 68 € est prévue pour les récalcitrants.

          De plus, toute entreprise doit aménager dans ses locaux, des lieux prévus pour les fumeurs.

          Dur!, dur! d’être fumeur en 2012!

          JL

    • Bonjour Thomas,

      Préalablement à ma réponse, je précise que j’applique la règle du blogging qui veut que l’on se tutoie en toute simplicité. J’espère que vous tu n’y es pas opposé?

      Je te souhaite en premier lieu la bienvenue sur mon blog (même si c’est par « hasard ») le hasard en beaucoup d’occasions, a fait naître de bien belles rencontres aux cours des siècles, n’est-ce pas? Donc…, cela fera une de plus!!

      C’est avec plaisir que j’accepte de mettre à la connaissance de mes lecteurs, l’existence de la Méthode Chiapi. Elle ne m’est pas étrangère, j’ai lu quelques informations sur cette méthode et je sais qu’elle peut tout à fait répondre à la demande des futurs ex-fumeurs.

      Les liens de ton amie infirmière-adepte libérale de cette méthode et celui de l’institut me serviront pour compléter mon information et celle de mes visiteurs, en recherchent de solutions efficaces pour vaincre ce poison tenace…: LE TABAC!

      Amitiés.
      JL

  2. Comme la plupart j’ai commencé à l’adolescence et c’est vrai que les premières cigarettes sont totalement atroce.
    Après si on persiste 2 semaines, on est foutu …

    En ce qui me concerne j’ai réussi à arrêter de fumer 2 fois.
    – La 1ère avec le livre « la méthode facile pour arrêter de fumer de Allen Car (un livre en fait). Je suis tombé dessus par hasard lors d’un voyage en voiture (en tant que passager bien évidement:-) et bien que je n’avais pas prévu d’arrêter, j’ai stopper la cigarette immédiatement après … pendant plus de 3 ans.
    – La 2ème fois avec la cigarette électronique… je tiens encore … à suivre

    • Bonjour 2lavapeur,

      Tous et toutes nous ne sommes pas différents face à la tentation de la clop: Souvent pour « faire bien » devant les copains et copines, faire plus matures que nous ne le sommes, se donner de l’assurance, etc.

      Le problème est: que nous signons-là… notre dépendance à une drogue qui va s’acharner sur nous pendant des décennies!

      Tu as de la volonté et celle-ci représente comme tu le sais, plus de 90% de tes chances de te sortir de ce cercle infernal. Tiens bon ! Vise haut et ce poison n’aura pas le dernier mot!

      Je serai très intéressé et mes lecteurs aussi, de savoir quels sont les « armes » que tu dresses devant cette « tentation » et au cas où si je peux te motiver d’une manière ou d’une autre… fais moi signe !

      « Sers les poings et bas toi » comme le chantait Mike Brant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *