J’ai décidé d’être heureux par les 10 commandements et vous ?

j'ai décidé d'être heureuxSi j’ai décidé d’être heureux, c’est pour une simple raison :

Ma vie c’est la mienne et j’en fais ce qu’il me plaît ! Point barre !

Choisir « d’être heureux », est une notion de l’existence qui devrait-être enseignée dès les bancs de l’école et au même titre « d’apprendre à se connaître pour trouver sa voie de vie ».

Qu’il s’agisse d’exceller dans un art de vivre comme peut l’être :

  • Notre alternative d’exister avant tout pour nous…
  • …. ou d’évoluer dans la tourmente d’une vie féerique faite de plaisirs et de « sans-regrets », en somme n’est-ce pas-là le vrai bonheur ?

« La manifestation d’une vie où notre choix d’exister vraiment… s’en trouverait magnifié et si j’ai décidé d’être heureux … c’est bien pour cela ! »

Friendship

Peut-on être heureux… ?, bien évidemment que oui !

Faire le choix « d’être heureux » est l’unique motivation qui devrait nous habiter depuis notre tendre enfance. Ensuite, les années passant… nous devrions tous évoluer dans une perpétuelle existence faites de plaisirs et de découvertes, entourés de compassions et d’amour de ceux qui nous sont chers.

Peut-on être heureux ? A cette simple question je dirai… que la vie devrait ressembler à une fête interminable où rien ne serait banni, tant qu’elle ne vienne pas troubler un ordre établi, dont le fil conducteur serait :

  • La voie de la sagesse
  • du plaisir de vivre…
  • … et de la quiétude !

Pourquoi en serait-il autrement ? 

Qu’est ce qu’on attend pour etre heureux ? Le dégel ?

Je sais ! Vous me direz : « Attends Jean-Lou ! Ce que tu nous présentes-là, est la description idyllique d’un paradis qui n’est qu’à la portée de quelques privilégiés et non des gens du peuple ! »

En êtes-vous certains ? Vous répondrai-je ! 

Nous détenons en nous, bien des forces et une faculté de nous affranchir des « petits malheurs » *  qui nous frappent au fil du temps de notre existence.

* Le terme « petit » employé ici, met bien évidemment hors contexte les drames et disparitions d’êtres chers.

Bien de ces « petits malheurs » donc, ne sont en fait que des « petits empêcheurs » de nous ouvrir à plus de simplicité et de clarté dans notre vie. Alors, qu’est ce qu’on attend pour être heureux, bon sang !

Nous nous »noyons » dans une mer imaginaire où se côtoient :

  • L’indifférence de ceux qui sont importants pour nous. « Indifférence » causée bien souvent malgré nous, en raison de nos égarements qui sont eux-mêmes dictés par notre cavalcade débridée (mais justifiée) et pour cause : d’amélioration de vie…
  • …. et nos rêves & ambitions qui s’entrechoquent dans le rythme de la cacophonie produite par notre course à la réussite. Ce qui peut être noble bien sûr,, à cette seule condition de ne pas perdre de vue ce qui nous importe le plus dans la vie :

« Vivre & faire le choix d’être heureux avant toutes autres considérations excessives ! »

J’ai décidé d’être heureux parce que j’en ai (et vous aussi)… la liberté  ! 

Pour cela, je nous propose (à vous & à moi), d’adopter une parade infaillible qui nous ouvrira les portes à la vie et à notre décision d’être heureux :

Imprégnions-nous et faisons « nôtres » une bonne fois pour toutes, les 10 commandements ci-dessous :

1) Avoir la conscience que nous avons hérité d’une vie, dont des passages entiers sont toujours trop tôt derrière nous ! 

2) Faire abstraction de manière volontaire et engagée, de tout ce qui peut se dresser devant nous comme de véritables barrages d’évolution de vie heureuse

3) Être persuadé, que croire que « rien n’est possible »… revient à offrir le « bâton-frappeur » à notre ennemi qui n’est autre que « cette petite voix intérieure », qui nous crie que nous sommes dévoués à une triste existence. Le remède à cela :

  • Frappons les premiers de ce bâton ainsi tendu, notre petite voix intérieure nassillarde et exigeons d’elle de se garder de nous détourner malicieusement d’un chemin heureux fait pour nous.

4) Cessons de nous comporter telles des éponges qui n’auraient qu’une unique vocation, celle d’absorber les malheurs d’autrui, au point d’en devenir nous-mêmes incapables de leur porter le secours et la main tendue qu’ils espèrent tant.

5) Relevons notre défi par excellence, qui est de vivre une vie qui nous ressemble et non pas une vie de substitution à ce « bonheur factice et sans consistance » dont la société veut nous « vêtir » hâtivement !

6) Vivons pour nous et soyons enthousiastes de la richesse que nous possédons, qui est celle :

  • D’avoir le choix de faire justement…des choix
  • D’essayer les choses,
  • De nous tromper si nécessaire (c’est une liberté, une chance que nous avons !)
  • De recommencer et surtout…
  • …. d’être nous-mêmes et vivre nos passions,
  • De croire en notre bonne étoile et de cette puissance qui brille de mille feux en nous, pour nous porter au-delà de la grisaille qui peut être une compagne bien mal venue

7) Cessons d’être et d’avoir l’aspect de ce vieux chêne dont les branches fatiguées cassent sous la force des rafales d’un mauvais vent et dont le tronc vacille sous le poids des années…

8) Relevons fièrement la tête et « illuminons » notre esprit de nouvelles idées qui auront pour effet, de nous pousser énergiquement… vers la recherche d’un épanouissement personnel et pour longtemps

9) Soyons souples comme le roseau qui plie certes, mais ne rompt pas à la moindre escarmouche du Dieu le Vent « briseur de destin & d’espoir »

10) Comme le roseau, plions soit, mais comme ne l’aurait pas démenti Jean de LA FONTAINE   (1621-1695) laissons venir à nous « l’idée même, que nous avons le pouvoir de décider d’être heureux et sortir vainqueur des frasques impétueuses & colportées outrageusement tout au cours de notre vie, par un destin qui ne saurait être le nôtre !

Sur ce bel encouragement….

« Soyez au coeur de votre vie et non au bord de son chemin tortueux ! »

Donnez-moi votre avis sur cette question du Choix d’être heureux :

  • A t-on ou n’a-t’on pas le choix d’être heureux ?

A très bientôt !

Crédit-photo (hors miniature de tête) :

pfala / Foter.com / CC BY-ND

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Comments

6 réflexions au sujet de « J’ai décidé d’être heureux par les 10 commandements et vous ? »

    • Bonjour MC,

      Merci à toi pour tes compliments et prenons au vol cette invitation à saisir ce bonheur qui n’est jamais très loin. Vivons pour nous donner le mérite et le bénéfice de cette option « bonheur » !

      Par cette simplicité de « Ressentir notre vie »; d’y puiser le meilleur d’elle-même et d’enrichir notre « toujours trop court » passage sur terre, est la meilleure reconnaissance que nous pouvons lui témoigner en retour !

      Profitons-en car, le message de cet article est clair…: La vie est comme ce brave et affectueux compagnon et ami dit « animal » (chien, cheval, etc.)… elle s’offre à nous sans malice et même si les dangers ne lui sont pas étrangers… nul doute que cela soit à nous de veiller à en faire une douce amie.

      Amicalement…

  1. Ping : 2013, le bon plan du jour de l'an c'est toute l'année

    • Bonjour Nadia,

      C’est vrai que lorsque l’on prend conscience que nous sommes souvent très prêt du bonheur, si tenté que l’on veuille bien s’en donner les moyens, le présent est plus facile à relativiser en sachant accepter les erreurs et difficultés du passé et de plus belle, nous projeter mentalement dans l’avenir !

      A nous d’agir car…, personne ne le fera pour nous !

      @mitiés

  2. Ping : Choix de vie et jalousies collatérales, les réponses !Business & Vie Sereine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *