L’amour Vu par Frida Kahlo

FridaL’art au sens large a toujours été un moyen pour ses auteurs d’exprimer leurs visions, leurs aspirations mais aussi leurs combats. Ainsi qu’il s’agisse d’engagement politique ou d’expression de luttes intérieures, l’art a souvent servi de moyen d’expression de l’amour et des passions. Une des artistes qui illustre le mieux cet usage…de l’art comme exutoire de ses émotions et de sa douleur, n’est autre que Frida Kahlo, dont les œuvres sont le reflet de ses amours passionnels et déchirants avec Diego Rivera.

La vie de Frida est un véritable roman d’Amour et d’aventure

La vie de Frida est un véritable roman d’Amour et d’aventure, marqué par plusieurs événements clefs qui ont fait d’elle l’artiste célébrée que l’on connaît aujourd’hui. Née en 1907 à Coyocan au Mexique, elle traverse sa première épreuve en 1915 lorsqu’elle contracte la poliomyélite. Dix ans plus tard, en 1925, elle est victime d’un terrible accident de la route, en rentrant chez elle après l’école, le bus dans lequel elle se trouve est violemment percuté par un tramway. L’accident cause la mort de plusieurs des passagers et laisse la jeune Frida grièvement blessée. Elle souffrira toute sa vie de graves séquelles, dont le syndrome d’Ascherman, qui l’obligeront à subir de nombreuses opérations notamment de la colonne vertébrale. C’est après ce drame qu’elle se met à la peinture, alors qu’auparavant elle se destinait plutôt à la carrière de médecin.

Quelques années plus tard, en 1928, avide de liberté et d’émancipation, elle décide de s’inscrire au Parti communiste mexicain, désireuse de faire évoluer la société mexicaine encore très machiste. C’est cette même année qu’elle rencontre pour la première fois celui qui deviendra l’amour de sa vie, le peintre Diego Rivera. Ils se marient un an plus tard et partent s’installer dans un atelier de Mexico, mais leur relation est pour le moins agitée, les deux époux étant volages… En 1930, le couple s’installe à San Francisco car Diego a été chargé de réaliser des peintures murales pour la San Francisco Stock Exchange et la California School of Fine Art. Commence alors un autre chapitre tragique de sa vie avec deux fausses couches successives en 1930 et 1932. Ces lourdes épreuves viennent se refléter dans ses peintures avec les toiles Henry Ford Hospital ou Le Lit volant, témoignage de son sentiment de solitude et d’abandon.

Frida

Frida Kahlo, une artiste qui donne l’inspiration à d’autres artistes de talent

Au-delà de ses toiles, la vie de Frida à inspiré des œuvres variées, au premier rang desquelles le film Frida de Julie Taymor sortie en 2002 et retraçant sa vie, mettant en scène Salma Hayek dans le rôle de Frida et Alfred Molina dans celui de Diego Rivera. Ce film a grandement contribué à remettre l’artiste au goût du jour. Il existe aussi une pièce de théâtre baptisée Frida Kahlo, attention peinture fraîche écrite, mise en scène et interprétée par Lupe Velez, montrant Frida en proie à ses souvenirs. La photographe Gisèle Feud, avait suivi durant deux ans les amours tumultueux de Frida et Diego Rivera, immortalisant de ses clichés leur relation passionnée et dévorante d’amour-haine.

Aux quatre coins du monde, les œuvres de Frida Kahlo font l’unanimité, ainsi depuis le 30 mars et jusqu’au 31 août 2014, le prestigieux musée romain des Scuderie del Quirinale (infos pratiques disponibles sur le site www.scuderiequirinale.it). Cette exposition est l’occasion idéale de planifier un week-end culturel dans la ville éternelle, car il est aussi très facile de trouver un logement sur place par exemple en consultant le site Venere (voir ici).

Pour les amateurs d’art, Rome est une ville incontournable qui propose une rétrospective des œuvres de cette grande artiste mexicaine de la première moitié de XXème siècle, pour un prix variant entre 9,50€ (tarif réduit) et 12€ (plein tarif).

Crédit photo 1 & crédit photo 2

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email 

Comments

2 réflexions au sujet de « L’amour Vu par Frida Kahlo »

    • Bonjour Micka,

      Oui effectivement, l’oeuvre de Gustav Klimt est riche et un « air de famille » dans ce médaillon de Frida, au premier regard peut tout à fait rappeler la tendance artistique du peintre autrichien. Bien vu Micka ! 🙂

      Amicalement.

      Jean-Lou

      P.S : Occupé à d’autres…, occupations…, 🙁 j’ai pris, malheureusement, un peu de retard dans mes réponses aux commentaires, ne m’en veux pas + et une visite « chez toi » ne saurait tarder ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *