Le corps, notre société le condamne t-elle ?

Beauté féminineQuel regard la société porte-t-elle sur le corps humain de nos jours ? Dans cet article, plus que la question des régimes et autres exercices pour maintenir ce corps en bonne forme, je vais m’intéresser à essayer de répondre à cette question essentielle :

« Le corps humain est-il encore tabou de nos jours ? »

Si l’on se réfère aux époques passées où le corps, qu’il soit masculin ou féminin, était considéré comme « Un Tout » qui ne devait en aucune façon se montrer, qu’il s’agisse d’une cheville ou un genou peu importe…, sans doute aujourd’hui les moeurs ont-elles évoluées vers plus de tolérance et d’acceptation, pour notre chère enveloppe corporelle ?

Le corps se vit nature

S’il y a une vérité c’est bien celle-ci :

« Nous venons au monde nu et donc à l’origine, ce corps qui est nôtre pour le temps d’une vie, est dénué à sa naissance de tous artifices vestimentaires ».

Cependant, pour diverses raisons :

  • Règles imposées par notre société et ses lois
  • Sur les comportements à respecter dans les lieux publics
  • Règles vestimentaires dans le monde du travail ou dans le cadre de regroupements d’une catégorie de la population dans des lieux spécifiques (exemple : celui du milieu scolaire, sportif, alimentaire..)
  • Pudeur individuelle propre à l’individu 
  • Gêne pour cause de « défauts physiques » 
  • Education familiale
  • Mais aussi pour des raisons éthiques comme la religion ou le respect d’une condition, qui veut que l’homme marque sa différence avec les animaux sauvages et qu’en ce sens, il se doit-être vêtu pour marquer sa condition « d’Être supérieur »
  • Sans oublier que les vêtements ont de nos jours comme par le passé, leurs codes sociaux : un bel habit porté avec fierté par une personne, sera ici ou là, perçu comme appartenant à un certain milieu social aisé, alors qu’un vêtement plus modeste marquera la simplicité d’une vie, plus en accord avec la réalité d’une existence laborieuse,
  • Je n’oublierai pas bien évidemment, la simple nécessité de se couvrir afin de se protéger des intempéries….

…., ce corps, pourtant créé avec tant de beauté et de grâce naturelles par notre chère Mère Nature à tous et toutes, nous allons donc systématiquement tout au long de notre vie et pour les motifs entre-autres ci-dessus :

  • L’enfermer, 
  • Le masquer, 
  • L’étouffer dans des tissus au point qu’il ne « respirera plus & n’aura plus aucun ressenti » des sensations bénéfiques de liberté auxquelles il aurait droit : 
  1. Le vent, 
  2. la pluie, 
  3. le soleil, etc. 

En fait, toute l’énergie bienfaitrice du contact direct avec cette nature qui nous entoure et dans ce qu’elle a de plus merveilleux. Sans parler qu’à force de « protéger à outrance l’on fragilise les défenses naturelles » !

Que sommes-nous cruels avec ce corps qui ne demande qu’à

VIVRE SIMPLEMENT SA LIBERTÉ !

L’image du corps renvoyée par les médias et la mode 

le corps fémininA une époque pas si lointaine, à l’heure du film du dimanche soir, on avait droit au sacré sain « Carré blanc », visible en bas de notre écran, qui signifiait aux parents et surtout aux enfants que nous étions alors, que l’heure d’aller se coucher avait sonné !

Le risque de voir à la dérobée un sein ou une paire de fesses, était trop grand et susceptibles de « choquer gravement » les mômes appartenant à une époque où cette télévision trop permissive parfois, apparaissait tout doucement au coeur des foyers français !

Ce temps-là est définitivement révolu, avec toutefois l’apparition des « alertes des tranches d’âges » ( – 10 / – 12 / – 16 / – 18 ans) qui sont destinées à prévenir le public du « risque choquant » de certains programmes de télévision. Pourtant, quand on voit les programmes diffusés et les critères d’âges « autorisés » à les regarder, on est loin, très loin des images bien innocentes d’un sein ou d’une paire de fesses, dont la morale n’a plus à rougir aujourd’hui :

  • Meurtres sanguinolents avec profusion d’hémoglobine en vois-tu en voilà
  • Scènes de films ou séries télévisées à peine voilées de sexe plus que suggestives avec bruitage significatif s’il vous plaît !
  • Commentaires et comportements plus que limites de quelques hurluberlus qui se la jouent « provoque » dans des émissions de télévisions de télé-réalité ou autres. Emissions, qui se veulent soi-disant représentatives des goûts des téléspectateurs et diffusées parfois aux heures de grande écoute.

A l’inverse, la mode peut-être un vecteur de valorisation du corps surtout, bien évidemment, celui des femmes. Parfois on peut se dire « non moi je ne porterai jamais ce truc-là ! » Mais ce qui ne nous convient pas ou ne nous va pas selon nous, nous l’apprécierons certainement sur une autre personne ?

Le corps se fera donc beauté avec quelques artifices, mais peut-on dire à ce moment-là qu’il est en droit de se montrer aussi, sans honte aux yeux de tous ?

Pour ma part, je dirais qu’un corps même s’il n’est pas parfait (d’ailleurs, le corps parfait existe-t-il vraiment ?) peut tout à fait se dévoiler au grand jour, à cela prêt que ce soit fait dans le respect d’un comportement visuel et gestuel non-agressif et donc parfaitement naturel !

L’avenir de la vision du corps humain par la société 

Quelles seront dans les années futures, le regard porté sur le corps humain et la tolérance de notre société, pour laisser s’épanouir librement les personnes de demain ? Difficile à dire ! 

Vénus natureMais il faut bien reconnaître que beaucoup déjà à notre époque, voudraient plus de liberté pour une expression corporelle, qui serait définie et toléré comme « normale & non choquante ».

Cette société de France ou d’ailleurs, le fait déjà ici ou là depuis plusieurs années, en offrant  toutefois, une certaine « souplesse encadrée » pour ce qui concerne « l’exposition des corps », comme c’est le cas :

  • Des plages aménagées en ville sur les bords des fleuves (Paris-Plages et autres sites du genre…)
  • Parties de plages réservées du littoral marin aux naturistes
  • Manifestations naturistes à vélo (Paris, Bruxelles, Londres, Montréal….)
  • Piscines avec horaires réservés aux amoureux de la baignade nue

Accepter le corps pour ce qu’il a de beau tout simplement, passe aussi par :

  • Les émissions ou retransmissions télévisuelles de spectacles qui auraient en d’autres-temps choqués : Moulin-Rouge, Crazy Horse, Lido, Paradis Latin, etc.
  • La mode des « dessus & surtout des dessous » qui se fait de plus en plus coquine et charmeuse pour le simple plaisir vestimentaire et/ ou de la recherche d’un épanouissement de la libido des uns et des autres…
  • La place de plus en plus importante que prend enfin, la considération naturelle du corps par l’Education Nationale. Les cours d’éducation sexuelle, doivent continuer à être  prodigués à l’école pour éviter à nos enfants d’être comme ces jeunes filles ou jeunes hommes d’antan, qui étaient jusque tard dans leur vie, habités par une totale ignorance de ce « qu’est le corps humain ».
  • Nous-mêmes parents, parlons et communiquons avec des mots choisis certes, mais sans honte excessive avec nos enfants sur la beauté et le côté naturel du corps humain. Oser aborder ce chapitre de la vie de toute jeune personne, est un moyen efficace de les préserver de mauvaises surprises, voire pire, d’abus envers leur intégrité corporelle par des adultes, pas toujours bien intentionnés, qui profitent de l’innocence sexuelle dans laquelle sont plongés certains jeunes. 

Nous le voyons et nous le vivons déjà, notre époque est le berceau d’une plus grande tolérance pour ce corps, qui a longtemps souffert de préjugés voire de peurs…, qui n’ont plus lieu d’exister !

« Veillons simplement à ce que la vigilance soit toujours présente, pour éviter les dérapages qui sont toujours possibles ! »

Je vous souhaite une longue vie pleine de plaisirs avec ce corps qui ne vous veut en somme…, que du bien !

Pour cette raison, prenez-en grand soin !

Bonnes vacances et à très bientôt !

JL

  • Que pensez-vous de la tolérance du corps à notre époque : Est-elle trop libre ou pas assez?
  • « Vivez-vous bien votre corps » ou au contraire, n’êtes-vous pas en harmonie avec le reflet que vous en avez ?

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Comments

3 réflexions au sujet de « Le corps, notre société le condamne t-elle ? »

  1. Bonjour jean-lou, quel plaisir de passer par ici et que cela fait du bien de dire que le corps est naturel/ Avec toutes les images trafiquées que l’on nous déverse par différents média..on pourrait parfois en douter . Heureusement que la vie est là avec « ses poumons de flanelles » comme dirait Léo Férré pour nous faire apprécier les petites et les grandes particularités de l’espèce humaine. Je pense que toutes ses petites différences qui ne correspondent pas à l’idéal type de la beauté médiatique et esthético-culturelle (lol! çà se dit çà ;-)? je le garde, j’aime bien! ) sont parfois créatrice de charme voire de supplément d’âme comme le dit si bien Eric dans son commentaire. Merci pour ton beau commentaire sur mon blog et bonne continuation.

    • Bonjour Marina,

      Combien de fois nous arrive t-il de dire « t’as vu on dirait un ou une telle ? » ou « c’est fou comme sa façon d’être ou de se comporter, rappelle cette personne! » ou « t’es sûr que ce n’est pas le modèle sorti par x-machin chose, constructeur d’automobiles? »…

      Le problème de notre époque est que le visuel s’accorde facilement des stéréotypes tous « pondus » de la mode et de ce que je nommerais le « business-look ». En fait, qu’il s’agisse de critères de beauté humaine, d’esthétique d’un véhicule, de la coupe d’un vêtement, d’un comportement emprunté à autrui et adopté comme sien, etc…, plonge notre société dans un superficiel du paraître à tous les niveaux et pour toutes choses.

      Le problème, est que l’on tombe sous le coup du tout semblable, sans aucune originalité et que la critique de « tout poil », s’empresse de porter un jugement souvent trop radical de ceux et celles qui veulent vivre différemment; surtout, si elles ne sont pas le modèle-parfait qui sied à leur yeux ou de ceux qui sont les initiateurs de cette utopique société de consommation artificielle et d’abus en tous genres.

      L’humain de demain sera t-il animé par un regard plus « réaliste » de ce qui importe vraiment dans la vie d’un individu ou poursuivra t-il sa course aveuglément vers l’inutile et l’incompréhensible ? Mystère ? mais souhaitons-lui qu’il ne fasse pas les mauvais choix !

      Amicalement

      Jean-Lou

  2. Ping : Mon programme d'entrainement musculation, dévoilé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *