L’éducation des enfants et la tolérance à leur liberté !

père et mèreL’éducation des enfants, est au centre des préoccupations de nombreux parents. Par exemple : quelle liberté doit-ton donner à nos enfants, sans pour cela passer pour un ogre 😈 sans cœur à leurs yeux et gérer nos craintes de les voir tomber…

… dans un engrenage, que notre trop grande ouverture d’esprit ou complaisance, risquerait d’ouvrir bien « involontairement » la porte ?  😥

Que ce soit vous ou moi, être père et mère, m’oblige forcément comme tous les parents du monde, à m’interroger sur bien des sujets qui concernent directement nos enfants et leur sécurité, mais aussi :

  1. Sur nos responsabilités et devoirs dont nous devons leur témoigner
  2. Sur cette importante question de la part entre l’éducation des enfants et notre envie de leur laisser « vivre leur vie ».

Le droit à une juste liberté pour les plus jeunes, doit être équitable avec l’éducation des enfants chère à tous parents

En tout cas, que cette liberté, soit jugée suffisamment « tolérable & acceptable » pour les parents.  😉

Girl 13

Tenez, je m’interroge aussi sur les propres appréhensions de nos enfants, voire leurs interrogations sur le monde auquel ils appartiennent.

Ce monde si imparfait que notre désir d’enfanter, a permis qu’ils en fassent partie en ce jour béni, de leur naissance : 

  • Ils sont aussi, la cause de bien des tracas
  • Ils sont notre raison de vivre
  • N’empêche que sans eux, la vie serait sans consistance
  • Un vide prendrait la place d’un bonheur raté et l’on se demanderait bien ce que « notre vie sans enfants » aurait comme attrait, comme joie (s) ?  🙄

Cet article, porte principalement sur la question de la liberté dans l’éducation des enfants que l’on est prêt à donner à notre ou nos enfants, en notre qualité de père et mère et plus spécialement sur la liberté qu’eux-mêmes souhaiteraient bénéficier….

…, sans toujours et toutefois…, en mesurer toutes les conséquences :

  1. Les « bonnes » conséquences tirées de l’éducation des enfants, seront pour ces derniers comme au niveau des adultes, toujours les bienvenues.
  2. Les « mauvaises » par contre, seront souvent et bien évidemment ignorées par manque d’objectivité évidente, vu le jeune âge de certains d’entre eux.
  3. Ce qui donnera matière à conflits de générations…, sous le toit familial.
  4. Le caractère « rebelle » et « volontaire » d’enfants plus « grands », compliquera aussi parfois, la définition du mot « Liberté ».

Peser « le pour et le contre » dans l’éducation des enfants, n’est ni simple ni toutefois…, impossible à régler

Mais quelle est donc la juste façon de gérer la liberté de nos chères têtes blondes (ou brunes, etc.), sans pour cela déroger à l’éducation des enfants que l’on estime légitime, selon-nous « père et mère », et celle que nos enfants voudraient bien se voir gratifier ?

Pour répondre objectivement à cette question sur l’éducation des enfants « idéalisée » de part et d’autre, je souhaiterais en cette fin d’article, vous soumettre un petit questionnaire très simple sur ce qui, pour vous (« père et mère » ainsi que pour votre ou vos enfants), serait le summum de :

« L’Idéale Liberté » (?) * / ** 

  • * Parents, merci de jouer le jeu en donnant la liberté à vos enfants d’y répondre en toute simplicité et avec votre aimable et juste complicité.  😉
  • ** Les réponses reçues feront l’objet de toute mon attention et seront les fondations d’un prochain article sur cette question de la liberté « supposée » et à donner… ou pas, à nos plus jeunes dans le cadre de l’éducation des enfants.

Ce petit questionnaire, intéressera plus particulièrement les familles composées d’enfants « mineurs », mais aussi les parents dont les enfants ont quitté le nid familial et qui souhaiteraient apporter ici, un  « témoignage à chaud » sur leurs expériences vécues (merci à eux).

L’éducation des enfants et la liberté d’évolution dans la vie que nous leur avons offertes, en deux questions simples

  • Merci de préciser si vous êtes père et mère, d’enfants dont la tranche d’âge se situe entre :
  1. Moins de 10 ans
  2. 10 et 12 ans
  3. 13 et 15 ans
  4. 16 et 17 ½
  • Parents, merci de répondre à ces deux questions sur l’éducation des enfants et plus spécialement sur votre définition toute personnelle du mot « liberté » et qui serait « acceptable » selon vous pour « le bien prioritaire » de vos enfants :  🙄
  1. Ce que vous êtes prêts à consentir comme liberté à vos enfants ?
  2. Ce que vous n’êtes pas prêts à accepter comme liberté à vos enfants ?
  • Enfants, (merci de donner votre âge) répondez à ces deux questions selon votre vision du mot « Liberté » :  🙄
  1. Ce que vous souhaiteriez comme « Liberté en plus » ?
  2. Ce que vous comprenez sur les réserves que font vos parents, à vos demandes de « + de liberté » ?
  • C’est à vous, répondez à ce petit questionnaire de deux façons :

Au choix, vous pouvez me donner votre réponse à ces deux questions pour les uns et les autres :

  1. Directement dans le formulaire de commentaires qui est à votre disposition tout en bas de cette page…, (ainsi, votre témoignage profitera à l’ensemble des lecteurs de www.businessetviesereine.com), ceci, tout en préservant votre incognito (il suffit de mettre à « nom »… votre prénom ou un pseudo de votre choix et votre e-mail n’est pas visible sur le site) 
  2. Ou, pour ceux d’entre vous qui préfèrent plus de discrétion ou pour une demande plus personnelle, comme à leurs l’habitudes, en utilisant le formulaire contact.
  • Grand Merci pour votre aimable participation. 😀  

Crédit photo (hors miniature de tête) :

 ++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Incoming search terms:

  • les parents accordons plus de liberté aux enfant

Comments

4 réflexions au sujet de « L’éducation des enfants et la tolérance à leur liberté ! »

  1. Bonsoir Jean Lou,

    mes enfants sont majeurs tous les trois mais je peux dire que le sujet de la liberté qu’on laisse à nos enfants est très difficile.
    On se questionne en permanence sur le bienfondé des contraintes que nous imposons et des libertés que nous accordons.

    J’ai hâte de voir les témoignages que tu vas recueillir sur ce sujet.

    A bientôt
    Nadia

    • Bonjour Nadia,

      Je confirme qu’élever des enfants n’est pas évident des choix que l’on doit prendre pour leur bien et notre tranquillité.
      Quand l’on devient parents, rien ne nous a préparé à cette tâche si tenté qu’elle soit merveilleuse.

      Le vivre au travers « des autres » n’a rien de comparable lorsque le moment venu, d’amoureux qui vivent pour eux-mêmes, le bambin fait son apparition.

      Nous avons, nous prenons l’ampleur des responsabilités avec grand plaisir, mais aussi, avec le sentiment de ne pas être à la hauteur.

      Trouver « le juste-milieu » est affaire de chaque jour et pour des années.

      A bientôt!

  2. bonjour Jean-Lou,
    Etre parent est un métier qui s’apprend.
    Il est plus facile d’élever des bébés que des « enfants ».
    Quel liberté laisser à nos ados ?
    Personnellement, il fut une époque, où j’ai vu mes cheveux blancs se multiplier. Laisser trop de liberté aux ados peut les mettre en danger.
    C’est aux parents de savoir, selon le caractère de l’enfant en question, limiter l’espace « temps » et « espace ».

    • Bonjour Catherine,

      Tout à fait d’accord, « être parents cela s’apprend » et l’on prend pleine conscience de ce que cela implique, quand les préoccupations enfantines sont remplacées par celles d’ados qui éprouvent le besoin viscéral d’espaces suffisants.

      Exprimer de nouvelles envies de découvertes, d’accessibilité à « d’autres territoires et espaces de jeux »…, moins innocents certes, est néanmoins plus déstabilisant pour ceux d’entres eux qui n’y seraient pas bien préparés.

      « Ainsi, être à l’écoute de ses enfants doit comprendre aussi une grande part de vigilance des parents, pour que les seuils de l’imprudence ne soient jamais franchis ! »

      Merci pour ton témoignage Cat’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *