L’entreprise individuelle mérite : Respect et encouragements !

la micro entrepriseSi l’entreprise individuelle ou la micro entreprise en France est souvent le point de départ d’une folle aventure personnelle, elle reste toutefois pour tout créateur, le tremplin rêvé à une réalisation de soi et une…

… satisfaction d’élévation sociale pour l’ensemble de ses collaborateurs et acteurs de sa réussite. 

Après avoir abordé le sujet de l’auto-entrepreneur et ses difficultés à croire que demain sera le contraire d’aujourd’hui… ; aujourd’hui justement, je vais m’attacher à comprendre la logique de l’entreprise individuelle en 2013.

Agissons pour que la fatalité ne passe pas par tous, mais que suffisamment nombreux…, soient les leaders de demain. Qu’ils soient issus du passage par la micro entreprise ou catapultés à la direction d’une société comptant plusieurs dizaines voire centaines de salariés.

Question : qu’est-ce qui en 2013, peut bien donner envie aux gens de « monter leur boîte », en somme, de se lancer dans l’entreprise individuelle ?

Pour que l’entreprise individuelle vive, nous devons lui redonner ses lettres de noblesse 

Oui, je sais la crise est encore et toujours là, avec : son chômage, ses anciens « riches-nouveaux pauvres », ses pleurs, ses drames, mais aussi ses refus à la précarité et à l’aide « providentielle », (mais néanmoins impalpable) de l’état, à laisser les miséreux sur le carreau !

Rêvons, mais ne soyons pas dupes un instant. Tout ceci donne le sentiment que les choses ne sont décidément pas à l’ordre du changement positif ! Mais alors, que doit-on faire, qui doit-on croire, avons-nous encore en France droit de parole et d’action ?

Pouvons-nous encore, nous octroyer le souhait de base que représente le saut vers la micro entreprise ?

Oui! Diantre ! Croyons et battons-nous pour que demain balaye devant notre porte le désespoir ambiant si cher à la logique de cette crise toute puissante. Elle, qui n’a pitié ni des patrons tremblants devant le spectre du redressement judiciaire (qui vise bien trop souvent l’entreprise individuelle), ni des salariés « otages » bien malgré eux d’une société sur le déclin.

Déclin, que l’on souhaite cela va de soi…, « provisoire ».

la micro entreprise

Militons pour que l’entreprise individuelle reprenne sa vraie place dans la société

Ensemble : patrons, employés, ouvriers spécialisé ou non, chômeurs, artistes ou dormeurs « à la belle étoile » etc…, recroquevillés sous la douleur et le sentiment d’abandon d’une société qui fout le camp sous l’égide fragilisée des gouvernements successifs…, ne baissons pas les bras, relevons nos manches et la tête.

Déjà, empruntons leur « bonne étoile » à ceux qui non même plus de toit au dessus de leur propre tête. Cette « gardienne » qui, jusqu’ici et malgré les épreuves vécues leur a permis de tenir le coup. Car, qui d’autre a ce pouvoir de donner un sens à…, « demain » je vous le demande ?

Dans ma région (Bourgogne) comme dans beaucoup trop de coins de notre jolie Patrie, le fleurissement des rideaux baissés ne doit pas faire oublier que derrière les murs froids sans vie et les portes closes d’entreprises, sommeillent le feu ardent d’esprits d’ex-employés…  😯

…, prêts à arpenter les collines abruptes de la création à l’entreprise individuelle, si tel est le seul choix qui leur reste.

Défions le triste spectacle des nombreuses entreprises fermées à ce jour. Car, même si nous savons que certaines d’entre elles sont nées : « grâce au régime providentiel de la micro entreprise ») et qu’elles ont dû malgré tout « baisser leur rideau »…

Cet état de fait, ne doit pourtant pas donner le sentiment que tout doit rester en l’état !

Une « dynamique de veille » est en place et est l’alliée des initiateurs de l’entreprise individuelle

D’autres entreprises, d’autres créateurs irréductibles font aujourd’hui ce qui sera demain l’élite entrepreneuriale. D’ailleurs à ce titre, les nombreux outils de travail que représentent les locaux disponibles à l’usage de création et de valeur ajoutée, est en plein boom et l’offre pour l’immobilier d’entreprise, est déjà très riche en cette fin de printemps 2013. Profitons-en !

Car, les conditions sont donc réunies, non pour croire au miracle, mais bien à l’émergence possible d’une armée de novateurs & porteurs d’idées nouvelles et d’opportunistes éclairés, qui sont décidés à chevaucher cette crise qui n’aura pas :

 « Foi de défenseurs de l’entreprise individuelle« …, le dernier mot !

Ne doutons de rien 😈 . Car, c’est lorsque les conditions ne semblent  pas favorables que bien au contraire, il est temps de proposer sa « candidature » à l’esprit de l’entreprise individuelle. Des portes à l’aide à la création s’ouvrent et des marchés n’attendent qu’à émerger. Il suffit souvent…, d’un petit coup de pouce.

Des obstacles voire des tracasseries sont le lot quotidien de tout responsable d’entreprise déjà en activité et certainement de tout candidat à la création. Ceci est à déplorer, mais ça, nous le savons.  🙁

Je fais pourtant le vœu que les instances administratives en France et le Pouvoir politique en place et ceux qui suivront…, consentent  à plus de souplesse, moins de lourdeur pour celles et ceux qui œuvrent pour « lancer leur boite », par le biais du statut de la micro entreprise.

Ce qui est trop souvent regretté par cette « locomotive » que sont les créateurs de projets économiques et plus spécifiquement de l’entreprise individuelle qui elle, est fréquemment l’objet de « réserves et freins à  son lancement » !)

  • Donc, demandons, exigeons même, beaucoup « plus de respect » envers eux. Eux, qui ont le courage de se lancer dans ce défi de la création de richesses humaines et donc d’emploi = Richesse de la France !  😀

Je vous laisse méditer sur cet article lié à l’avenir ou pas, de l’entreprise individuelle en France. Psitt !! N’oubliez pas que.. :

  • …, je serai heureux d’avoir votre avis dans les commentaires ci-dessous, sur cette question de la « motivation à la création d’entreprise en 2013 »  🙂

A très vite les amis (es)…

Crédit photo (hors miniature de tête) :

cliquez ici pour commenter cet article!

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Comments

2 réflexions au sujet de « L’entreprise individuelle mérite : Respect et encouragements ! »

  1. Bonjour
    Bien d’accord pour défendre l’entreprise individuelle, gage de liberté et de sueur pour tous ses candidats.
    Mais quelles actions proposez-vous ?
    Votre voeu, que je partage, que le pouvoir en place (et les suivants) donne plus de souplesse pour ceux qui se lancent risque bien de rester pieu : si le gouvernement précédent a créé le statut d’auto-entrepreneur, l’actuel a fermement l’intention de le restreindre, pas de le développer !
    Force est de constater que ce gouvernement n’entend rien à l’économie et à la liberté qu’elle suppose.
    Bonne réception

    • Bonjour André,

      Seul, face au monde politique et quel que soit « la tendance », un individu « isolé » comme vous ou moi, est bien petit.

      Faire déjà entendre sa voix est déjà une action en soi. Alors, pourquoi ne pas l’associer à un « mouvement de masse » comme http://www.defensepoussins.fr/ pour clamer son désaccord a des mesures soi-disant créées pour « gommer quelques irrégularités » (selon l’actuel gouvernement!)… dudit statut A.E!

      Cette décision de donner son avis, appartient librement à chacun d’entre nous. Reste l’éternelle question dans ce genre de combat entre le pot de fer et celui bien fragile… de terre:

      – Une pétition quelle que soit son ampleur, aura-t-elle suffisamment de poids pour infléchir une décision qui est semble-t-il déjà claire et net et surtout imposable au petit peuple, par une intransigeante volonté politique ?

      Face au chômage qui ne cesse de grimper, aux fermetures et délocalisations fréquentes d’entreprises qui mettent à la rue des centaines voire des milliers de salariés (es) et au trop peu de débouchés « sérieux » pour la population en place et pour les très nombreux candidats au « premier emploi » (qui arrivent chaque année dans un circuit professionnel saturé dans bien des secteurs)…

      …, la possibilité de créer « son propre emploi », de tester sa viabilité « le temps nécessaire » au regard de son poids économique et bien sûr pour le dirigeant d’acquérir suffisamment l’expérience et l’expertise pour « conduire » son entreprise sur les routes du succès, est indissociable aujourd’hui à la prise de risques dans l’aventure de la création d’entreprise.

      Mon vœu est en somme un autre appel que je fais au gouvernement, pour que « l’Esprit d’Entreprise », soit encouragé en France et non pas déstabilisé par des mesures qui au final…, porteraient le coup de grâce à une « Vitalité Professionnelle » via ce statut A.E qui est à lui seul, ne l’oublions pas : une « Couveuse d’Entreprises »

      L’A.E est donc un tremplin pour la création d’emplois, d’un meilleur pouvoir d’achat et en définitive… une population qui a la possibilité d’acquérir des biens, qui dépense son argent bien gagné et de fait…, fait « tourner » le commerce!

      Merci pour votre témoignage André.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *