J’ai mauvais caractère, mais je me soigne !

mauvais caractèreAvez-vous mauvais caractère ou une humeur détestable qui pourrie votre vie et celle des autres ?

D’un point de vue général, diriez-vous que les autres vous considèrent comme une personne qui est de bonne ou de mauvaise compagnie ? 

Si votre sentiment penche plutôt vers cette dernière supposition, rien de grave mais pour vous…, comment se traduit ce trait de caractère de la bonne ou mauvaise humeur dans votre vie et d’un point de vue :

  • De votre « intellect intérieur » et de l’image que les « autres » ont de vous ?
  • De votre construction personnelle et de vos aptitudes à avancer dans votre vie ?
  • De votre façon de vous épanouir dans votre couple avec un conjoint et des enfants qui forcément, eux-aussi… ont leur personnalité propre ?
  • De votre aisance ou pas, à vous adapter à un environnement professionnel où règne activement : 
  1. La compétition pour gravir les échelons
  2. La jalousie entre collègues ou l’envie parfois
  3. La rigidité d’une direction ou de ses représentants au sein de l’entreprise, considérée parfois ou trop souvent « dictatoriale » 
  4. La nécessaire adaptabilité dont vous devez faire preuve si vous êtes chef d’entreprise ou « indépendant » (professions libérales, commerciaux, VRP…) pour réussir dans vos affaires, partenariats et signatures de contrats
Magicien vampirisé

Avoir un mauvais caractère ne veut pas dire obligatoirement que votre cas est sans espoir

Avoir un caractère « facile ou au contraire difficile », donnera une direction différente à vos rapports avec les autres.

Soit le « parfum » si particulier de la « connivence » brillera en maître ou bien c’est celui qui lui est opposé… c’est-à-dire le goût amer du « rejet » de votre personnalité ou de vos idées… qui précipitera tous vos espoirs au fond d’un gouffre sans fin.

Posez-vous cette question : « la nature de mon caractère, me donne-t-elle toutes les bonnes cartes pour infléchir positivement mes rapports aux autres ainsi que l’atteinte des buts que je me fixe… tout en ne lésant personne sur mon chemin ? »

Si la réponse à cette question ne va pas à votre avantage, mettez-vous en quête de vous poser sincèrement d’autres bonnes questions (ci-dessous) et d’apporter une réponse adéquate… à chacune d’elles !

  1. Comment améliorer le « paraître » que les autres ont de moi, en réfrénant la « maladresse et la brutalité » de mon mauvais caractère ?
  2. Quels choix ai-je à ma disposition pour m’adapter et réussir mes projets ?
  3. Mon conjoint, ma famille tiennent une place très importante dans ma vie, comment préserver voire embellir le bonheur d’être ensemble en étant plus complice ?
  4. Ma mauvaise humeur « légendaire » 👿 , est-elle due à des « causes à effets » qui perturbent mon jugement, mes pensées, mes facultés d’apprécier la réalité des choses telles qu’elle est vraiment ?

Au fond, je suis de bonne humeur, mais c’est mon impulsivité qui trahit mon impatience

Exemples de causes à effets négatives :

  • Médisances et dires colportés par des tiers ayant des buts malsains envers vous ?
  • Jalousie mal fondée (ou « bien fondée »), mais dans ce cas… inutile de laisser les choses se dégrader plus que nécessaire. Il vous faut agir et régler rapidement le problème
  • Evènements antérieurs ou lointains : conflits passés, traumatismes subis dans la jeunesse, diverses rancunes chroniques et qui devraient pourtant trouver maintenant leurs solutions, etc. *
  • *… dans ces cas « délicats parfois » il peut être utile de faire une introspection (par définition « personnelle »), pour résoudre rapidement ou progressivement dans le temps des « blocages psychologiques récurrents » qui sont responsables d’une stagnation intellectuelle devenue trop envahissante et improductive **
  • ** Se rapprocher d’un professionnel de la santé (psychologue, etc., peut-être dans ces cas « sensibles et difficiles », une très bonne option pour avancer et enfin « passer à autre chose » ?)
  • Idem, en cas de dangereuses dépendances : prises habituelles de produits (médicaments, alcools, drogues….) ?

Mon sale caractère n’aura pas le dernier mot

Rien n’est définitif dans la vie. Tout peut-être modulé ou adapté et le caractère, les humeurs changeantes avec des manifestations un peu trop négatives n’y font pas exception.

Prenez la bonne résolution de faire cette introspection personnelle et domptez votre « sale caractère« ; vous verrez, les choses de la vie ne sont pas si moches que cela et vous avez tout à gagner à être heureux, détendu, sociable, amical avec les autres.

A l’inverse cependant, ne tombez pas non plus dans l’excès : une trop grande gentillesse donnée sans réserve ni vigilance à quelqu’un, peut aussi vous apporter des désillusions auxquelles vous étiez très loin de vous imaginer !

La règle : Je donne, mais même si je n’attends rien en retour de nature « matérielle ou financière », ma récompense est qu’au moins, la personne bénéficiaire de toute mon attention et aide… soit honnête dans son comportement, ses dires et ses actions futures.

Je vous souhaite une vie pleine de sérénité.

  • Dites-moi, croyez-vous à la possibilité de dompter un caractère difficile ?

Crédit photo (hors miniature de tête) :

  1. Chris Tomneer Aka Pseudo / Foter.com / CC BY-ND

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Incoming search terms:

  • comment changer son caractère
  • mon caractere me pourrit la vie
  • pourquoi jai mauvais caractere

Comments

Une réflexion au sujet de « J’ai mauvais caractère, mais je me soigne ! »

  1. Je pense qu’un mauvais caractère peut être dompté.
    Un mauvais caractère détruit un couple, j ‘ en fait actuellement l experience après 25 ans de mariage.
    Je viens seulement d ‘ouvrir les yeux et me rend compte de l énorme bêtise que je viens de faire.
    Tout s arrête d un coup comme SI rien n ‘avait existé, je suis démuni et nu.
    Je me retrouve seul, comme un deuil, Il faut passé le cap et tout reconstruire CE remettre en question.
    L on peut dire que c est une Grosse punition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *