Risques Cardiovasculaire I Mobilisons-nous!

La mort subite ou Mourir d’une crise cardiaque est-ce une fatalité?

Il y a des instants dans la vie, où tout se joue pour toutes personnes… 

Pourtant, si il y a bien un instant qui est capital dans l’existence de tout à chacun…c’est bien le moment où la vie s’échappe ou risque de s’échapper de notre corps…à tout jamais!Savez-vous que:

  • 50 000 personnes meurent chaque année pour causes d’arrêts cardiaques en France?
  • Qu’en France, que seulement 3% des victimes d’arrêts cardiaques sont sauvés contre 20 % aux Etats Unis?
  • Que le risque de décéder d’une « crise cardiaque » intervient dans les minutes qui suivent la perte de conscience?
  • Qu’il suffit pourtant et dans la plupart des cas, d’administrer les soins appropriés à la victime dans les minutes qui suivent cette perte de conscience et arrêt respiratoire…pour lui sauver la vie ou du moins lui offrir une chance d’en réchapper?

Le risque de mort subite: réclame une réaction immédiate!

Il est reconnu qu’une personne victime d’un arrêt cardiaque et sans prise en charge dans les 5 minutes, a peu de chance de s’en sortir. Il est évident face à cette triste réalité, que dans l’attente de l’arrivée des secours (Samu ou pompiers) que si rien n’est tenté par les témoins directs (famille, amis, simples passants…)  les chances de survies sont nulles dans….90 % des arrêts cardiaques!

Alors que faut-il faire? Et bien il est nécessaire de se former pour devenir des acteurs de « la Chaîne de Survie », plutôt que des témoins passifs impuissants et paniqués, car justement…non formés!

Quelle vision terrible que celle d’être le témoin d’une telle scène et de ne pouvoir ou savoir « QUOI » tenter?  En effet, une personne connue de nous, proche ou moins proche ou qu’elle soit une simple rencontre fortuite…peut être une victime probable…, là devant nous. Comment dans ce cas, ne pas éprouver cette sensation désagréable d’impuissance et ce dire après coup: Si j’avais su « quoi faire »?

Tous et toutes, nous pouvons agir en conséquence

Sensible à cette question, au mois de septembre 2011 je me suis rendu à une journée de « Prévention des Maladies Cardiovasculaires ». J’y ai même emmené ma fille de 10 ans qui a été très intéressée par cet atelier d’initiation à la Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP)

Au cours d’une des séances de 30 à 40 minutes organisées tout au long de la journée, nous avons donc été initiés moi, ma fille et quelques dizaines d’autres personnes, au massage cardiaque et à l’utilisation du Défibrillateur Automatique Externe (DAE)

Enseignement très instructif et didactique notamment par l’explication précise des intervenants et une vidéo de grande qualité. Nous sommes d’ailleurs repartis, avec notre support de formation appelé « MiniAnne« . Cet outil pédagogique est très bien conçu pour un apprentissage au massage cardiaque et au « maniement » du défibrillateur.

Suite à cette demi-journée riche en enseignements, j’ai compris:

  • L’importance de maîtriser cet outil que représente le défibrillateur face à la menace toujours latente d’un arrêt cardiorespiratoire. Ce risque n’est pas à minimiser, puisque à lui seul, il est la cause de plus de décès que les cancers du poumon et du sein ainsi que le SIDA réunis.
  • De l’intérêt que tous nous avons, de nous former pour contrer ce fléau qui décime tant de vies. Nous avons tout en main pour prendre la décision d’être ces acteurs dont se réjouiraient les Secouristes, Cardiologues et Urgentistes. Ce sont 5000 victimes par an, qui peuvent espérer être sauvées; à la condition suprême, que le Grand Public réponde présent lors de ces journées de découverte et se forme avec toute l’attention nécessaire, à la Réanimation-Cardio-Pulmonaire (RCP)
  • De l’Urgence de pratiquer sans interruption jusqu’à l’arriver des secours,  les compressions thoraciques: 30 compressions toutes les 2 secondes + 2 insufflations par la technique dite du bouche à bouche.
  • D’avoir à l’esprit:
  1.  Que même si l’on ne se sent pas très à l’aise dans ces moments là, IL FAUT AGIR VITE afin de donner toutes ses chances à la malheureuse victime. Y compris si « faire du bouche à bouche » à une personne étrangère…, rebute certains. Pour cette raison et dans ce cas…, pratiquer déjà le massage cardiaque associé à l’assistance du DAE, augmentera les chances de vie de la victime. Alors…AGISSONS!!
  2. Qu’il vaut mieux tenter quelque chose (même si le geste n’est pas très assuré) que de ne rien faire du tout!
  3. Que, « Agir » est gratifiant au plus haut point…, avec « en prime »…ce qui est le plus important…une chaleureuse reconnaissance de la victime.
  • De l’importance d’acquérir dès maintenant…, des réflexes de secours, pour être réactif immédiatement, dès lors que survient un accident cardiovasculaire:
  1. Alerter ou demander à un autre témoin d’appeler le 15 (SAMU) celui-ci réceptionne tous les appels d’urgence et offre une écoute médicalisée 24 H sur 24, ou faire le 18 (Pompiers)
  2. Donner des indications précises: Lieu où se trouve la victime,
  3. Âge de la victime (ou approximatif si on l’ignore)…, 
  4. Etat de conscience ou non de la victime,
  5. Nos « compétences en gestes de secours » Réanimation-Cardio-Pulmonaire (RCP)
  6. Si l’on a un Défibrillateur (DAE) à disposition,
  7. Eston seul (e) avec la victime? (l’intérêt quand on n’est à plusieurs…c’est de pouvoir en cas de fatigue au cours du massage cardiaque…., de se relayer pour ne surtout pas stopper ces gestes de secours indispensables, jusqu’à l’arrivée des secours)

Différents lieux de rencontres pour vous former

L’accès au public à cette formation (courte mais néanmoins très efficace = 30 petites minutes environ) peut se faire…à votre initiative en vous adressant par exemple:

  • A la Croix-Rouge de votre secteur de résidence.
  • En vous renseignant auprès de votre Mairie, afin de savoir si dans votre ville ou à proximité de celle-ci, une formation « Publique » comme celle à laquelle j’ai participé, est prévue ou envisagée prochainement. Comme se fut le cas aussi à: Sundhoffen (68) en octobre 2011, Nice en mai 2011, Blois en mai 2011, Lyon en mai 2011. Ou, comme a l’initiative des Mairies des Landes qui ont permis à 214 communes sur 331 d’être équipées de 293 défibrillateurs et que 4000 Kits/ Formation « MiniAnne » soient utilisés. D’autres actions de ce type ont déjà été mises en place comme en Corrèze avec le « Week-end Citoyen », etc.
  • A l’instar des 68 Sponsors (banques, artisans et entreprises) qui ont permis que cette Action Solidaire s’organise à Sundhoffen…
  • De ces Mairies Citoyennes Landaises, sensibles à cette question…
  • A Nevers pour moi…, d’autres Villes, d’autres Entreprises, d’autres Banques ou Groupes d’Assurances et autres Acteurs Publics…peuvent permettre à ce fantastique Elan de Générosité, de non seulement s’étendre…mais surtout perduré. Pour le bien et la sécurité de l’ensemble de la population.

« Participez vous-même à cette mobilisation de formation sans précédent (30 minutes de votre temps), contre ce risque qui touche indifféremment:  Homme, femme et ce, quelque soit son âge, sa condition physique… »

Je ne vous souhaite évidemment pas de vous retrouver dans une telle situation…

« Mais la Prévention est préférable à la Fatalité ! »

Ce sujet vous touche?, vous aimeriez réagir à celui-ci ?

Allez-y! Cette page et son formulaire « commentaire » sont à vous et…,

  • Je serai heureux de votre contribution, elle permettra à cette si Belle Idée de Solidarité Citoyenne…
  • …. de GRANDIR & FAIRE EN SORTE QUE LE NOMBRE DE VICTIMES EN FRANCE…, DIMINUE!

Que le Meilleur vous accompagne!

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *