Santé: Pharmacie Familiale & Le Danger des médicaments Périmés!

Votre Armoire à Pharmacie Familiale, est-elle encombrée de médications inutiles?

Quand l’on sait qu’en fin de traitement, « les Restes » de médicaments périmés représentent en France…

et sur une seule année, environ 28 millions de tonnes de déchets…, il y a là!…, de quoi éveiller un sentiment de prudence , face au danger de « l’Ingestion par Automédication de Médicaments Périmés »!

L’automédication est-elle une habitude chez vous?

Comme le dit si bien le dicton « Charité bien ordonnée commence par soi-même », avant de découvrir « Comment bien gérer son « stock » de médicaments à la maison »…, laissez moi vous avouer ce que contient la plupart du temps ma propre armoire à pharmacie:

 

  • Des cachets pour la douleur (paracétamol) 
  • Une pommade pour les entorses & contusions
  • Solution oculaire en cas d’irritation conjonctivite
  • Du sirop pour la toux (non ouvert)
  • Des pansements adhésifs
  • De l’alcool & mercurochrome
  • Spray antiseptique (sans alcool)
  • Des bandes de gaze pour effectuer des pansements plus conséquents 
  • Thermomètres et…, c’est tout!

En fait, d’après ce contenu, je ne suis pas trop différent des autres consommateurs « lambda » et sans doute guère éloigné de vos habitudes…, à Vous!?

Pourtant, je devrai peut-être améliorer le contenu de mon armoire à pharmacie et appliquer certaines règles de bon sens, pour que celle-ci respecte le plus objectivement possible le principe: « Garder l’utile & Supprimer le superflu ».

Un exemple d’une Armoire à Pharmacie Familiale « Modèle »:

  • Un thermomètre en état de fonctionnement (c’est mieux!)
  • Une paire de ciseaux
  • Une pince à écharde
  • Un désinfectant (Alcool ou autres)
  • Du paracétamol pour combattre la fièvre, soulager les maux de dos, et des doses adaptées tant aux adultes que pour les enfants (respectez les contre-indications)
  • Du sérum marin pour nettoyer et désinfecter un nez enrhumé
  • Une crème contre les piqûres d’insectes
  • De la pommade pour les coups et contusions
  • Du coton, des pansements de différentes tailles, bandes de gaze suffisamment longues pour toutes blessures, compresses stériles
  • Les médicaments pour les traitements en cours et ceux « habituels » en raison des « allergies récurrentes » ou autres éventuelles pathologies chroniques vécues par un ou plusieurs membres de la même famille (et oui! malheureusement cela arrive!)
  • Pour stopper les saignements de nez, des « mèches » sont à prévoir
  • Pour les maux de ventre et les règles douloureuses, un antispasmodique…, aura sa place dans votre armoire à pharmacie  

Alors…, à Vous! Euh! A Nous!: Qu’est-ce qu’une armoire à pharmacie bien ordonnée?

Avant tout, c’est une « réserve pour des médicaments » qui soient récents (traitements en cours) et surtout un endroit où:

  • Les tubes ouverts
  • Les boites ou plaquettes « entamées ou périmées »… 

…., qui « datent » parfois de plusieurs semaines voir « x mois »..., ne côtoient pas les médications indispensables à la famille, comme pour les maux de la vie courante et ceux de l’urgence immédiate des petits « bobos ».

Pourquoi garder des médicaments et autres traitements, alors que la maladie qu’ils avaient lieu de soigner, fait partie du passé? Pourquoi conserver presque « religieusement » des produits tels que ceux-là, alors qu’il convient de dire selon une formule publicitaire populaire sur les antibiotiques….: « Et ta mère, elle a fait médecine? »

Et bien oui! l’automédication peut amener à l’auto-intoxication, bien que les comprimés périmés ont par définition, « un moindre risque » du fait que le « principe actif » du médicament, s’altère et devient inefficace dans le temps! Prudence tout de même!

Pour des petits « bobos » qui peuvent se traiter avec des médicaments délivrés « sans ordonnances », vous pouvez garder les cachets qui contiennent du paracétamol. Toutefois, il conviendra de veiller à leur date de péremption, toujours inscrite dessus.

Comme l’exige la prudence face à la prise de médicaments, demandez toujours conseil à votre pharmacien, en l’informant des prises éventuelles de posologies médicamenteuses en cours et qui pourraient -être incompatibles, même avec des médicaments en « libre délivrance! ».

Rien de tel que la transparence avec le professionnel de la santé qui vous reçoit! 

Pour tous les médicaments liés à une pathologie dite « lourde »…, il est fortement conseillé de ne pas:

  • Les conserver
  • Les reprendre de votre propre initiative
  • Les donner à des connaissances
  • Les céder d’une façon ou d’une autre à des tiers

Si vous constatez que certains comprimés ont viré de couleur & de forme…, c’est qu’ils sont devenus « impropres à la consommation ». Ne tentez pas le diable et appliquez les règles ci-dessous au  paragraphe (gestion des restes)

Conservation, gestion des « restes »: Appliquez ces quelques conseils:

Conservation:

  • De préférence, n’installez pas votre armoire à pharmacie dans la salle de bain (trop d’humidité). Elle doit-être placée dans un endroit tempéré (surtout, pas à proximité d’un radiateur ni « offerte » aux rayons du soleil!) et à l’abri de la lumière. 
  • Bien sûr, elle doit-être « hors de portée des enfants« .
  • Placez au réfrigérateur, les vaccins et les antibiotiques vendus en poudre et reconstitués.
  • Conservez les emballages et les notices liées à chaque médicament (ceci pour garder une trace de la posologie, du pourquoi qu’il vous avait été prescrit, de veiller à la date de péremption (3 à 5 ans) : date inscrite soit sur:  l’emballage/ le tube/ le bouchon/ sur la plaquette…
  • Faites un tri tous les 6 mois pour veiller au surplus inutile
  • Comme nous l’avons vu, certains médicaments se conservent plus longtemps que d’autres…, mais veillez par exemple aux collyres ophtalmiques qui sont périmés au delà de 15 jours une fois qu’ils sont ouverts 
  • Les pommades ophtalmiques elles, ne se conservent pas plus de 30 jours. 
  • Si vous les gardez correctement rebouchés après usage…: les sirops contre la toux, les vomissements, les pommades rhumatologiques ou dermatologiques, se gardent environ 6 mois (sauf contre-indications sur: l’emballage, la plaquette, le tube ou le bouchon de celui-ci!)
  • Dans le doute de la qualité d’un produit médicamenteux: 
  1. Observez la consistance et l’aspect d’un cachet et pour une pommade, 
  2. vérifiez si présence d’une odeur suspecte et sa consistance aussi. 
  3. Si vous n’êtes pas sûr après votre contrôle…, toujours le même conseil : Demandez à votre pharmacien!

Gestion des restes:

  • Ne jeter surtout RIEN à la poubelle! Ramenez-les à votre pharmacien, qui se chargera de les confier à un organisme spécialisé dans la collecte et la destruction des médicaments (cette « récupération » ne concerne pas les seringues)
  • Les associations peuvent recevoir des médicaments génériques ou des kits de premiers soins. Cependant, certaines associations, pratiquent encore des « collectes », comme dans les années 1970…à destination des pays du tiers monde, mais l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) met en garde contre ces pratiques en raison de : Remèdes inadaptés et traçabilité des produits médicamenteux non-garantie! 
  • Demandez toujours conseils à votre pharmacien qui est « LE Conseil » à privilégier avec Votre médecin, bien sûr!

Conclusion à l’automédication:

Moi-même, comme tous les parents, je suis vigilent sur la prise des médicaments aux enfants. Je fais confiance à mon médecin de famille. Mais je suis bien conscient, que dans le cercle familial, par manque d’information suffisante ou par l’envie d’apporter « un mieux » à l’enfant malade…, certains parents peuvent-être amenés à agir dans la précipitation, tout en pensant bien faire…

Quelques derniers conseils au sujet des enfants:

  • Ne pas appliquer sur une plaie deux antiseptiques différents, au risque de réaction cutanée indésirable (valable aussi pour nous, adultes!)
  • En cas de début de grippe, de rougeole, de varicelle…, ne pas donner d’aspirine aux jeunes enfants (risque rare mais néanmoins réel et grave de troubles neurologiques et hépatiques)
  • Consultez systématiquement votre médecin de famille, le médecin de garde, ou contactez les urgences en cas de troubles inquiétants.
  • Des numéros utiles: Pompiers: 18 / SAMU: 15 / Appel d’Urgence Européen: 112 /

Centre Anti-poison et de Toxico-vigilance de:

  1.  Nancy: 03.83.32.36.36 (Régions: Bourgogne, Champagne-Ardennes et Lorraine)
  2. Bordeaux: 05.56.96.40.80 (Régions Aquitaine et Poitou-Charentes)
  3. Angers: 02.41.48.21.21 (Régions Centre et Pays de la Loire)
  4. Lille: 0800.59.59.59 (Régions Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Picardie)
  5. Lyon: 04.72.11.69.11 (Régions Auvergne et Rhône-Alpes)
  6. Marseille: 04.91.75.25.25 (Régions Corse, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte D’azur et Réunion)
  7. Paris: 01.40.05.48.48 (Régions Ile-de-France et Antilles-Guyane)
  8. Rennes: 02.99.59.22.22 (Régions Basse-Normandie et Bretagne)
  9. Strasbourg: 03.88.37.37.37 (Régions Alsace et Franche-Compté)
  10. Toulouse: 05.61.77.74.47 (Régions Limousin et Midi-Pyrénées)

Centre de Toxico vigilance et de Toxicologie Clinique :

  • Grenoble: 04.76.76.56.46 (heures et jours ouvrables)
  • Reims: 03.26.06.07.08 (heures et jours ouvrables)
  • Rouen: 02.35.88.44.00 (heures et jours ouvrables)

Toutes autres informations sur :  http://www.centres-antipoison.net/

Vous pouvez apporter vos témoignages en qualité de « consommateurs » de médicaments et aussi vos conseils si vous êtes un professionnel de la santé…

Donnez-nous vos petites astuces de gestion de médicaments à la maison :

  • Votre pharmacie est-elle exempt de tous médicaments périmés?
  • Appliquez-vous une veille scrupuleuse sur le contenu de votre armoire à pharmacie?

En vous souhaitant une santé de fer et…, sans médicaments inutiles…

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Incoming search terms:

  • pommade périmée
  • paracetamol perimé
  • pommade perimé
  • yhs-fullyhosted_003
  • mercurochrome perimé
  • médicaments périmés risques
  • prise de médicaments périmés
  • bande a gaze peremption
  • pansement périmé
  • l\alcool que nous prenons en pharmacie pour desinfecter et il dangeureux de l avoir utiliser an sachant qu il et perimer de2mois

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *