Le syndrome de Koh-Lanta

 LE RÊVE A L’ETAT PUR

AAAAAH!! Partir à l’aventure dans des contrées lointaines en compagnie de notre douce moitié et notre progéniture….

….Prendre le large et oublier pendant quelques temps les soucis de la vie quotidienne. S’OFFRIR les bienfaits d’une remise en forme sous les cocotiers et la douceur d’un soleil radieux. Passer de bien belles journées à siroter un cocktail aux fruits ou….ou.allez! au diable les privations et autres restrictions!!!…

….laissons-nous tenter, par un p’tit cocktail au champagne et au vin (Fabiola ou Fairy or the lake…) avec modération!, « Fô pas abuser tout’même, ma p’tite dame! »

Cette p’tite collation, juste avant de faire trempette dans l’eau turquoise de quelques lagons bordés de sable blanc et chaud à souhait!!!!

OUI ?, vous en rêvez ? Et bien moi-aussi !

Mais non ! STOP !

Car ce dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est une autre Aventure qui n’a rien de reposante du tout!, du tout! NADA!!! mais……vécue par des gens « ordinaires »; comme le sont:

  • Nos amis,
  • Un frère,
  • Une soeur ou autres parents,
  • Une connaissance
  • Ou bien un jour ou l’autre…VOUS? OU……(peut-être)……….MOI????

Quoi qu’il en soit, à moins d’une absence prolongée de France ces 11 dernières années. Que vous soyez ou pas, une ou un « Fan » de ce rendez-vous hebdomadaire du vendredi soir…c’est une certitude:

  • Vous n’avez pas pu échapper à l’engouement de ce programme emblématique annuel de TF1 et présenté par le charismatique Denis Brogniart.

Ainsi, si vous suivez les aventures passionnantes de ces héros télévisuels, et il faut bien l’avouer : dont nous nous régalons aussi bien des malheurs, mais également des victoires au fil des semaines…

…la question suivante vous a certainement « titiller » les neurones:

« Serais-je capable MOI-AUSSI!, de faire le grand saut et m’inscrire à la prochaine saison de KOH-LANTA ???? »

Cette question majeure dite, bien vite les doutes et les interrogations vous submergent:

  • Moralement, serais-je capable de tenir un maximum de 40 jours sans voir mes proches?
  • La faim sera t-elle soutenable?
  • La promiscuité, difficilement supportable et vécue au quotidien auprès de personnes avec lesquelles je n’ai rien en commun, sera t-elle si facile à surmonter?
  • Le manque d’hygiène évident et récurrent sera t-il facile à « oublier »?
  • Les nuits à « la belle étoile »: froides, pluvieuses, les « bruits » bizarres et inquiétants dans le noir, les « p’tites bébêtes » qui rampent tout près du couchage du groupe, le supporterais-je?
  • Chaque nuit justement, pourrais-je avoir le bénéfice d’un repos bienfaiteur au regard des privations alimentaires et la fatigue augmentant de semaine en semaine?
  • Dans ces conditions extrêmes: sportivement serais-je à la hauteur?
  • Et puis quoi ! Une question d’importance: Pourrais-je supporter « Les Autres » dans un contexte si précaire et où les réflexes primitifs d’un autre temps, referaient leur apparition… à la moindre contrariété????

Ces questions légitimes et bien d’autres sans doute…il est vrai, tous les ex-candidats de Koh-Lanta (hommes & femmes confondus) ont forcément essayés d’y apporter des réponses pour se rassurer.

Et ceci, avant même de faire acte de candidature pour le casting initial…

…et pourtant Elles et Eux …Ont fait KOH-LANTA!

…pas Moi ! ni certainement Vous ! (quoi que??), peut-être qu’un ex de « KOH » lit ces lignes, qui sait ?

Vite! un « P.S » tout de suite: 

  • « Pssssssstt!! »: si TOI être un ancien de « KOH »: Un p’tit commentaire « siou plaît!!???? » (Le DIEU GOOGLE vous le rendra et à moi aussi!!)

J’y vais ou j’y vais pas?

Les points ci-dessus évoqués et mon « appel » lancé à « qui de droit »…, laissez moi vous conter pourquoi je ne me vois pas FAIRE « MON » KOH-LANTA un jour…

(En tout cas : ce n’est pas à l’ordre de mes priorités actuellement):

Bien que je sois assez « sportif », que j’apprécie les rapports humains, le contact avec mes semblables (vous me direz que le contraire serait étonnant pour quelqu’un qui a un blog et qui aime la communication sous toutes ses formes, n’est-ce-pas?)

Cependant, malgré l’approche « enivrante et féerique » que représente cette aventure, ajoutée au dépaysement procuré par des lieux magnifiques tels que:

  • l’archipel Rajat Ampa en Indonésie comme cette année 2011,

Ou bien comme cela a été le cas en:

  • 2010: Au Vietnam.
  • 2009: Au sein d’un archipel « secret » de la République de Palau en Micronésie.
  • 2008: Dans l’immensité du Pacifique nord et de la jungle de la presqu’île de Caramoan située à l’Est des Philippines.
  • Etc….; uniquement des lieux les plus extraordinaires les uns que les autres et de véritables transpositions d’images de cartes postales…

Etre conscient de l’engagement pris

Eh bien, toutes ces « épiques extrapolations », ne suffisent pas à faire oublier le dur parcours et les défis à relever avant même d’espérer toucher les « pépettes »:

Autre « exercice » bien difficile à supporter au sein de cet enjeu de taille: Je veux parler des « guéguerres » navrantes, mais néanmoins inévitables entre les protagonistes chaque année.

Sur ce point, hormis l’affrontement sportif en équipe puis individuel, auxquels j’adhère totalement.

Pour ma part,  il y a bien un aspect déviant des comportements « de l’humain » dont je pense avoir des difficultés à tolérer, de « certains » de mes co-aventuriers du moment. Ceci malgré la promesse alléchante: des 100 000 euros attribués au dernier survivant…

Ces comportements sont:

  • La mesquinerie,
  • La jalousie,
  • Les prises de têtes de certains,
  • L’anti-sportivité de quelques uns,
  • Les calculs douteux et omniprésents de pseudos cerveaux-stratèges (autoproclamés) et dénués à l’évidence, de toutes valeurs morales.

(L’unique objectif étant pour ces personnes: dévincer le plus d’adversaires, y compris dans leur propre camp et au mépris d’anciennes alliances)

  • Le but avoué étant: Être  « LE survivant » de l’année et ainsi espéré empocher les 100 000 euros destinés au vainqueur.
  • L’appât du gain à n’importe quel prix, si je peux dire. Très peu pour moi, non merci!

Ce n’est qu’un jeu

Oui! c’est vrai, mais rien n’empêche de « jouer » avec des moyens « justes et honnêtes ». En fait, ma définition du « VRAI AVENTURIER » que pourrait faire naître ce jeu-aventure…jeu au demeurant très populaire et que j’apprécie vous dis-je…

…est un Aventurier victorieux par:

  • Sa beauté de coeur,
  • Sa bonne mentalité,
  • Son amitié sincère,
  • Sa force morale exemplaire,
  • Ses facultés d’adaptation et de résistance au lieu (si magnifique qu’il soit) et aux personnes,
  • Sa droiture dans son comportement vis à vis de ses coéquipiers et potentiellement « adversaires »
  • Son courage sur le camp « participation aux tâches de vie », de recherches de victuailles…

Vous l’aurez compris, j’affectionne particulièrement « les vrais gens » ceux qui ont une « Beauté d’Âme ». Ceux (et celles) qui ne se cachent pas dans du « paraître » futile, qui avancent dans la vie avec de vraies valeurs, qui ne refusent pourtant pas la « bonne compétition salutaire » mais en se donnant pour but:

  • D’atteindre leur objectif avec sportivité et respect de l’adversaire,
  • Une « imperméabilité » à toutes propositions malhonnêtes, contraires à leur conception du mot: Intégrité !

La juste cause l’emporte toujours & les braves savourent leur victoire

Le gagnant de cette année: Gérard sympathique jardinier Basque, possède ces qualités rares, mais Ô combien appréciées et recherchées, auprès de nos contemporains.

Comme il le dit lui-même, lors du jeu des questions à l’issue de la finale du 16 décembre sur TFI:

« Pour gagner Koh-Lanta, je pense qu’il faut rester soi-même et être franc avec les autres » (source: MYTF1.FR)

Teheiura, le non-moins sympatique Polynésien finaliste et challenger malchanceux face à Gérard, n’a selon moi: pas à « rougir » de sa place de second. Il n’a pas non plus, à regretter la valeur morale et éthique du parcours effectué pour SON Koh-Lanta.

Il est lui-aussi un Vrai Aventurier.

Son handicap de finaliste?:

  • Un valeureux adversaire (le nommé Gérard)
  • Et en second, sa position très pénalisante: de dernier rescapé d’une tribu « jaune », dont certains membres auront été éliminés hors tout fairplay, digne de ce nom.

Teheiura, Bon perdant, le dit d’ailleurs si bien:

« J’avais tout pour gagner physiquement…mais pas la bonne couleur » (source: MYTF1.FR)

 

La Morale est sauve

Reste que ces émissions sont appréciées du grand public en général, car elles montrent aux télespectateurs des gens « ordinaires » comme eux, mais placés dans des situations « extraordinaires » et « inhabituelles » pour ces Héros cathodiques des deux sexes.

Héros, qui hier encore étaient de parfaits inconnus, expérimentant simplement et discrètement leur vie. En somme, comme nous le faisons toutes & tous.

Pourtant ces anonymes, pas toujours ni très bien préparés, ni vraiment « taillés » pour relever ce challenge que représente KOH-LANTA…, ne s’en sortent pas si mal.

Beaucoup d’entre eux, ont l’intelligence naturelle de composer leur participation à cette « Compétition/ Jeu »…en bonne camaraderie, respect d’eux-mêmes et des autres.

En somme, des valeurs « hautes en couleurs » qui font plaisirs à contempler au travers de notre écran de télévision et…

… que l’on aimerait trouver plus souvent, dans la vie en générale…

Dommage que certains candidats, eux, viennent à ce rendez-vous annuel avec un état d’esprit plus que discutable. Mais sans doute s’imaginent-ils, être au centre de tout l’Univers?…

Gardons le meilleur pour la fin et l’espoir pour l’avenir de ce jeu, qui, toutes proportions gardées :

« Regroupe un échantillon représentatif des individus qui peuplent notre chère planète ! (avec leurs bons et moins bons profils)

« La morale est salutaire, les belles personnes existent encore » 

Donnez votre avis

Dites-moi :

  • De quelles manières aborderiez-vous votre « façon d’être » dans un contexte difficile, comme celui supporté par ces « aventuriers » de Koh-Lanta?

« Que la vie vous apporte le meilleur ».

++ Recevez automatiquement tous nos articles dans votre boite email :

Comments

3 réflexions au sujet de « Le syndrome de Koh-Lanta »

  1. Das ist sehr interessant, Sie sind eine ganz erfahrene Blogger. Ich habe Ihren RSS-Feed verbunden und freuen uns darauf, auf der Suche nach viel mehr von Ihrer wunderbaren Beitrag. Au?erdem habe ich Ihre Internet-Website in meinem sozialen Netzwerken geteilt!

    • Bonjour Lena,

      Tout d’abord, je tiens à te remercier pour tes compliments qui me vont droit au coeur. Ils sont pour moi très importants, car ils motivent et confirment encore plus: de la bonne direction que je souhaite donner à ma thématique.

      Idem pour ton soutien à la diffusion de mon blog en le portant à la connaissance du plus grand nombre par le biais du « flux RSS » ainsi que par la Voie Royale de tes réseaux sociaux. « Danke ».

      En retour, je m’appliquerai de mon côté à faire de même, très prochainement.

      Cordialement.

      Jean-Lou

      P.S: Maitrisant mal la langue de GOETHE, au besoin: la traduction de mon commentaire que tu trouveras ci-dessous, a été transcrite à l’aide du traducteur en ligne « translate.google.com » (*)

      (*) Ce traducteur, après différents essais de sites similaires, s’étant révélé le plus respectueux de la syntaxe.

      Merci de me dire si cette façon de faire te conviens? ou de converser en Français?

      Traduction:

      Hallo Lena,

      Zuerst möchte ich Ihnen für Ihre Komplimente danken, dass ich zu Herzen gehen. Sie sind für mich sehr wichtig, weil sie motivieren und bestätigen noch mehr: in die richtige Richtung möchte ich zu meinem Thema zu geben.

      Ditto für Ihre Unterstützung für die Verbreitung von meinem Blog, indem es die Aufmerksamkeit vieler durch den « RSS » sowie die königliche Straße der sozialen Netzwerke. « Danke ».

      Im Gegenzug werde ich meinen Weg, dasselbe zu tun, sehr bald.

      Herzlich.

      Jean-Lou

      PS: schlechte Beherrschung der Sprache von Goethe, sofern angebracht, die Übersetzung von meinem Kommentar, dass Sie unten finden, transkribiert wurde mit dem Online-Übersetzer « translate.google.com » (*)

      (*) Der Übersetzer, nach diversen Tests von ähnlichen Seiten, hat die freundlichsten Syntax bewiesen.

      Vielen Dank, mir zu sagen, ob dieser Ansatz erklären Sie sich? oder Französisch zu unterhalten?

    • Re-bonjour Lena,

      Je me permets de porter à la connaissance de mes lecteurs, la traduction de ton commentaire. Dans tous les cas: pour ceux et celles qui, comme moi: Maîtrisent mal ta belle langue maternelle.

      J’ajoute à ce message: Tous mes voeux de bonheur et que tous tes projets en cours et à venir, soient le reflet du succès attendu.

      Traduction de l’e-mail de Lena:

      Ceci est très intéressant, vous êtes un blogueur très expérimentés. J’ai connecté à votre flux RSS et j’ai hâte de trouver beaucoup plus de votre merveilleuse contribution. En plus, j’ai partagé votre site web dans mes réseaux sociaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *